Akamatsu et Seven 2 – Shoowa et Okujima Hiromasa

akamatsu et seven 2 shoowa okujima hiromasa
SHOOWA
OKUJIMA Hiromasa 奥嶋ひろまさ
ISBN: 9782368777565
Boy’s love IDP, 2021
ISBN: 9784253155366 (JP)
Akita publishing, 2020 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: absolument

Comment gérer la crise provoquée par un baiser entre colocataires?

Alors que le premier tome présentait un peu Akamatsu, Shoowa sensei s’intéresse maintenant à Seven. Toutefois, elle ne dévoile pas directement son passé et préfère laisser deviner l’enfance sombre du jeune homme à travers les actions d’Eight. Pour cela, elle sème divers indices, entre trafics de drogue ou d’animaux exotiques, prostitution de mineurs. Le lecteur comprend également avec subtilité que Seven est recherché. Par ailleurs, la relation entre les deux héros évolue. Ils s’interrogent, réfléchissent à leurs sentiments et communiquent à ce sujet. Ainsi, l’auteure construit une relation saine et réaliste. Elle ajoute des touches d’humour avec les réactions amusantes ou incongrues des deux garçons.

Le trait ferme d’Okujima Hiromasa sensei conserve une touche réaliste. Les fines musculatures sont saillantes et détaillées, même dans les bras ou les jambes. Le graphisme garde un style un peu shônen, très agréable. Les décors sont présents et soignés. Même si la mise en page est plutôt classique, les jeux d’angles de vue, les cadrages et les ellipses rythment la lecture. Cette dynamique se remarque également dans la décomposition des mouvements clés, en particulier durant les bagarres. Le mangaka censure les scènes érotiques en cachant les organes sexuels par un halo blanc. Mais cela reste tout de même explicite. Les illustrations en début de chapitre présentent le quotidien du couple tout en suggérant l’ambiance du chapitre.

En résumé

Depuis que Kanzaki Seven a embrassé Akamatsu Aisuke, une certaine gêne s’est installée entre eux. Perdu dans ses réflexions, le lycéen a tendance à se donner à fond dans ses activités ou au contraire à rêvasser. A son grand soulagement, il peut éviter de croiser Seven depuis que ce dernier a pris un travail de nuit à la boulangerie. Un soir, invité par des amis, Akamatsu sympathise avec Eight, un jeune homme qui travaille dans une animalerie et qui lui avait offert à boire quand il était embêté devant un konbini. Kanzaki pense aussi de plus en plus à Aisuke, qui lui manque. Alors qu’il avait demandé à ce dernier de le réveiller quand il était trop fatigué, les deux garçons arrivent enfin à discuter et faire le point sur leurs émotions. En partant travailler, Seven ne peut alors s’empêcher d’embrasser son colocataire.

En conclusion

Toujours aussi passionnant de suivre les aventures de ces deux yankees. Je trouve le couple touchant et naturel. Leur amour conserve une touche innocente et douce malgré l’environnement glauque dans lequel a vécu Seven. La personnalité d’Eight semble vraiment complexe. A lire absolument!

Akamatsu et Seven 1 – Shoowa et Okujima Hiromasa

akamatsu et seven 1 shoowa okujima hiromasa
SHOOWA
OKUJIMA Hiromasa 奥嶋ひろまさ
ISBN: 9782368777558
Boy’s love IDP, 2020
ISBN: 9784253155359 (JP)
Akita publishing, 2019(JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: absolument

Deux gentils yankees qui aiment se bagarrer amenés à cohabiter.

Shoowa sensei interroge sur la normalité avec un lycéen qui vit seul et qui recueille un jeune homme sans domicile fixe. Elle présente le quotidien de leur colocation. Elle maintient un certain mystère en dévoilant au fur et à mesure les circonstances de leur situation particulière. Akamatsu, naïf, se défoule en se bagarrant. Son caractère contraste avec celui de son frère jumeau, Shûsuke, plus posé. Seven, quant à lui, semble très mûr pour son âge. Pourtant, tous deux prennent leurs responsabilités: ils ont un petit boulot pour ne pas être une charge. L’auteure aborde avec finesse les efforts fournis dans une colocation, la naissance d’une amitié, les divers sentiments suite à un coming out, les visions différentes d’une vie précaire. Elle dose parfaitement l’humour pour ne pas casser le réalisme du récit.

Okujima Hiromasa sensei a un trait plutôt réaliste, légèrement épuré, dans un style shônen. Il dessine des garçons musclés et des morphologies très variées. Il a le souci du détail. Par exemple, l’âge est bien marqué physiquement, les expressions faciles à comprendre, les décors présents. Les trames très variées donnent du volume. Les lignes d’action également mettent le dessin en relief. Les fonds noirs permettent d’immédiatement identifier les flash-back. Même si la mise en page semble plutôt classique, des angles de vue recherchés la dynamisent. Ainsi, le mangaka ne charge pas ses pages qui sont agréables à lire. Il censure les organes génitaux simplement en ne dessinant pas les détails, laissant ainsi une forme blanche. Comme la relation n’est pas encore au stade amoureux, les scènes de masturbation paraissent plus naturelles qu’érotisées. Les illustrations en début de chapitre présentent le quotidien des deux héros.

En résumé

Akamatsu Aisuke (17 ans) affronte tous les jours Kanzaki Seven qu’il a rencontré dans un parc, même s’il perd à chaque fois. Le lycéen vit seul et joue un peu les délinquants, aimant passer ses nerfs dans des bagarres. Un jour, il découvre que son adversaire vit en fait dans le parc malgré un petit boulot dans une boulangerie. Pourtant, il prend soin des plus démunis que lui. Quand les tuyaux où dormait Seven sont enlevés, Akamatsu lui propose alors de l’héberger.

En conclusion

Ce tome a obtenu la quatrième place du meilleur manga profond au Chill Chill BL award 2020. Difficile pour moi de résumer et argumenter sans spoiler. En effet, ce serait vous gâcher le plaisir de découvrir les petits secrets de nos deux héros! Je suis complètement dingue de cette série que j’avais commencé en japonais. C’est donc un grand plaisir pour moi de le relire en français. Ce titre réaliste, avec des yankees attachants ne peut que conquérir nos cœurs. A lire absolument!