Remnant jujin omegaverse 3 – Hasumi Hana

remnant jujin omegaverse 3 hasumi hana
HASUMI Hana 羽純ハナ
ISBN: 9782375062524
Taifu comics, 2021
ISBN: 9784866572048 (JP)
Frontier works, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: absolument

Rien ne va plus entre Dahto et Judas!

Hasumi Hana sensei interroge sur l’égalité entre alpha et omega. Elle s’appuie aussi bien sur la relation entre Judas et Dahto que celle de Luard et Kai pour montrer les approches différentes de chacun de ses protagonistes. D’ailleurs, Dahto distingue clairement le sentiment amoureux de l’attirance ressentie à cause des chaleurs. De même, Judas et lui n’arrivent pas à exprimer clairement leurs sentiments mutuels et pourtant, ils peuvent les partager auprès de leurs amis. En outre, l’oméga culpabilise à cause de sa stérilité. Baron devient un soutien et un confident. Par ailleurs, l’auteure résume à l’essentiel le passage des chaleurs de Kai déjà développé dans Pendulum jujin omegaverse. Elle préfère traiter l’intrigue sur le trafic d’omégas ainsi que les manigances de l’élite des Bestials. En outre, elle complète ce tome avec la suite des aventures de Kai et Luard, compensant l’absence de scènes érotiques du premier couple.

La mangaka a un trait épuré fin magnifique. Elle varie énormément les trames, déjà avec la peau mate de Dahto ou les fourrures, en ajoutant même des nuances dans les ombres. Les enfants de Dahto sont tellement mignons! Les décors apparaissent en fond dès que le plan s’éloigne. La mise en page dynamique rythme la lecture. Hasumi sensei censure les scènes érotiques par des points lumineux et en ne dessinant par les contours. Elle rend très bien la temporalité sans pour autant donner trop de détails, jouant sur les changements de coiffures et de la morphologie. Cela se remarque immédiatement dans les illustrations des couvertures. Dahto paraît clairement plus jeune sur celle du tome 1 et, comparé au tome 2, il dégage maintenant beaucoup plus de virilité. De même, le regard de Judas semble s’adoucir de plus en plus.

En résumé

A une réception organisée par Tonéria, Dahto retrouve par hasard son ami d’enfance, Furio. Ce dernier est forcé de se prostituer, vendu de bordel en bordel. Bien que Judas lui ait demandé de ne pas bouger, Dahto vole au secours de son ami et assomme le client pressant avant de fuir. Après lui avoir un peu expliqué sa situation, entre larmes et sourires, il envoie Furio auprès de Will. Ensuite, il tente de retenir le client furieux en se faisant passer pour un prostitué. Mais Judas arrive au moment où l’homme le plaque au mur et se méprend sur la situation. Malheureusement, il ne laisse pas l’oméga s’expliquer et décide de rentrer tout en mettant fin à leur contrat!

En conclusion

Ce tome a obtenu la onzième place de la meilleure série au Chill Chill BL award 2020. Judas est classé quinzième meilleur seme et Dahto sixième meilleur uke. Je trouve que le graphisme de l’auteure devient de plus en plus expressif. Plus l’intrigue avance et plus je m’attache au couple formé par Judas et Dahto. Ils sont d’ailleurs devenus mon couple préféré. J’adore leurs interactions et leur évolution. Cette série vous fera aimer l’omegaverse. En revanche, le suspense à la fin de ce tome est insoutenable!

Remnant jujin omegaverse 2 – Hasumi Hana

remnant jujin omegaverse 2 hasumi hana
HASUMI Hana 羽純ハナ
ISBN: 9782375061930
Taifu comics, 2020
ISBN: 9784866571171 (JP)
Frontier works, 2018 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

Dahto découvre petit à petit son partenaire.

Après un tome consacré principalement à Dahto, Hasumi Hana sensei s’intéresse au passé de Judas. Elle dévoile un peu plus son enfance et ses souvenirs, permettant de découvrir sa personnalité complexée et sa vision très ouverte pour un alpha. Les sentiments de Dahto évoluent peu à peu. L’omega découvre l’influence parfois dominante du lien spirituel. Par ailleurs, l’auteure s’intéresse à la stérilité, en particulier pour un omega, et le sentiment de culpabilité qui en découle. Elle continue à confronter les deux partenaires aux caractères fiers. Pourtant, elle glisse quelques indices indiquant les changements qui s’opèrent doucement. Ainsi, Dahto mûrit de plus en plus, guidé par Judas et l’alpha s’adoucit. Les échanges avec Kai permettent de faire écho à Pendulum jujin omegaverse. L’histoire bonus donne une anecdote amusante révélant que les sentiments de Judas évoluent aussi.

La mangaka n’hésite pas à simplifier ses traits dans les passages humoristiques. Elle dessine des têtes super deformed trop mignonnes! Elle varie beaucoup les trames d’ambiance. Le bond dans le temps avec deux scènes apparemment en continu crée une réelle surprise. Par ailleurs, la mise en page joue principalement avec les emboitements de vignettes. Les parties intimes sont censurées par des points ou des bandelettes, ainsi que par les onomatopées ou les bulles bien placées. En plus, l’absence de quelques traits permet également de cacher les détails.

En résumé

Alors que Judas avait emmené Dahto dans sa maison secondaire, le collègue du Bestial, Will, vient se présenter au jeune omega. Ce bêta, différent de ceux que connaît l’orphelin, affiche franchement ses ambitions, ne ressentant aucun complexe. En plus, il semble très proche de son partenaire. De retour, Judas n’a pas la patience d’attendre les chaleurs de Dahto, qui arrivent bientôt, et décide de les provoquer. Mais le plaisir intense ressenti effraie l’omega. Après une nuit torride, ce dernier découvre que son amant a dévoré toute la soupe qu’il avait préparée sans rien lui laisser. Vexé, il décide alors de chercher quelles activités occupent le Bestial. Il trouve alors dans son bureau la liste de toutes les églises de Barnerude…

En conclusion

Avec ce tome, la série obtient la huitième place au Chill Chill BL award 2019. Judas est classé 17ème meilleur seme et Dahto 9ème meilleur uke. Indéniablement, ce couple est vraiment touchant. D’ailleurs, l’auteure arrive à rendre le Bestial plus sympathique. La fin se termine sur un suspense insoutenable. Vite la suite!

Remnant jujin omegaverse 1 – Hasumi Hana

remnant jujin omegaverse 1 hasumi hana
HASUMI Hana 羽純ハナ
ISBN: 9782375061787
Taifu comics, 2020
ISBN: 9784866570228 (JP)
Frontier works, 2017 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: beaucoup

Bien que les omega ne sont que des « poules pondeuses », Dahto fait face à sa cruelle destinée.

Dans ce spin-off de Pendulum jujin omegaverse, Hasumi Hana sensei développe l’histoire de Judas et Dahto qui se retrouvent unis par un lien spirituel malgré leurs sentiments non partagés. Elle apporte une touche personnelle au genre de l’omegaverse en introduisant une hiérarchie entre les omega. Entre rejet, soif de liberté et destinée, Dahto expose ses points de vue. L’auteure s’attarde particulièrement sur l’étrange relation qui se noue entre le Bestial et l’humain, alternant attirance et chamailleries. Elle introduit également une autre approche de la première rencontre avec Kai. Le flegmatique Baron apporte un peu d’humour avec ses remarques sarcastiques.

Le graphisme de la mangaka est plutôt beau, avec un travail appuyé sur les regards. Elle se focalise sur certains détails. Les cadrages dynamiques accompagnent le rythme de la lecture, jouant sur les angles de vue, les formes et les séquences. De même, les trames d’ambiance et les décors sont assez travaillés et variés. La page peut parfois sembler chargée. Sous la jaquette, deux planches amusantes mettent en scène le quotidien de Dahto et détendent un peu l’atmosphère. Les scènes érotiques sont censurées simplement par l’absence des organes génitaux.

En résumé

Dans la vieille ville de Barnerude, les orphelins omega Dahto et Bella ont été recueillis dans une église. Rêvant de vivre libre avec sa sœur, l’adolescent gagne de l’argent en se prostituant. Un jour, il découvre que le prêtre participe en réalité à un trafic, le surprenant en train de vendre son ami Furio. Quand Bella a ses premières chaleurs, l’aîné décide de profaner la tombe de sa mère pour récolter de quoi acheter des pilules retardatrices. Cependant, un bon samaritain l’arrête et lui donne un peu d’argent. Par la suite, en cherchant du travail, l’orphelin reçoit une proposition louche où des Bestials sont forcés de s’accoupler à des omega. Dahto réussit à fuir grâce à une descente de police mais Judas, son bienfaiteur, l’arrête. Soudain, ses chaleurs se déclenchant, le Bestial isole l’omega dans une demeure puis finit par le mordre, ne résistant plus à ses phéromones.

En conclusion

Ce premier tome pose les bases de la relation tendue entre Dahto et Judas. On découvre donc l’adolescence de l’omega. J’adore le trait de Hasumi sensei. Pour moi, cette série surpasse en qualité scénaristique et graphique Pendulum jujin omegaverse. D’ailleurs, la relation est moins idyllique et le ton légèrement dramatique, plus adulte. La fin ouverte rend insoutenable l’attente du prochain tome!
Mise à jour: Avec seulement ces deux volumes, la série est déjà classée dix-huitième au Chill Chill BL award 2018.

Pendulum jujin omegaverse – Hasumi Hana

pendulum jujin omegaverse hasumi hana
HASUMI Hana 羽純ハナ
ISBN: 9782375061534
Taifu comics, 2019
ISBN: 9784861348730 (JP)
Frontier works, 2016 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

Seuls des omega peuvent donner naissance aux progénitures des Bestials. Mais Luard élève-t-il Kai uniquement dans ce but?

Hasumi Hana sensei mélange un univers fantastique avec l’omegaverse et réinterprète à sa manière les liens entre alpha et omega. Elle maîtrise parfaitement son scénario et propose de suivre l’étrange relation qui se lie entre Luard et Kai. Elle contrebalance son couple principal qui nie ses sentiments partagés avec celui tendu de Judas et Dahto. Sa version du lien spirituel permet d’éviter le problème des relations trop violentes fréquentes dans ce genre littéraire. Horan apporte un peu de douceur et d’humour dans cet univers plutôt froid. L’auteure développe premièrement son histoire jusqu’à la majorité de Kai tout en maintenant un certain suspense puis modifie ce destin dans un foisonnement sensuel.

Le graphisme de la mangaka est plutôt classique. Mais son trait fin confère de la douceur à ses personnages, même les Bestials pourtant imposants. Kai possède de grands yeux qui lui donnent un côté mignon et renforcent son air naïf. De plus, il rougit facilement. Hasumi sensei travaille particulièrement le jeu des regards, très expressifs. Elle utilise beaucoup les trames, pour coloriser ou ombrer. L’alternance entre les décors parfois somptueux et les trames d’ambiance est équilibrée. Ses cadrages sont dynamiques. De même, les scènes érotiques sont détaillées et la censure se fait par des trames et des blancs.

En résumé

Au royaume de Barnerude, les Bestials occupent les postes de pouvoir et cohabitent en paix avec les humains. Le jeune Kai (10 ans) est un omega né dans une famille d’alpha. Un soir de pluie, son père l’abandonne aux soins du Bestial Sigfried Luard. En effet, ces bêtes humanoïdes choisissent normalement des omega de haute lignée pour pouvoir procréer. Cependant, l’enfant innocent ne sait pas que le destin des omega consiste souvent à devenir des esclaves sexuels pour les alpha. Appréciant de plus en plus son tuteur, éduqué par le gentil serviteur Horan, Kai espère pouvoir se lier un jour avec Luard…

En conclusion

Pour un premier manga, l’auteure développe en priorité son univers et son scénario, ce qui rend cette romance attendrissante et mignonne. Avec ce titre, elle a obtenu la quatrième place de la meilleure nouvelle venue au Chill Chill BL award 2017. Complètement conquise par ce récit, j’attends donc avec impatience l’aventure de Judas et Dahto.