Sa taille XL… Toujours un bonheur! 1 – Omoimi

sa taille xl toujours un bonheur 1 omoimi

Omoimi 重い実
ISBN: 9782382763674
Hana, 2023
ISBN: 9784758079068 (JP)
Ichijinsha, 2019 (JP)
Titre original: 愛しのXLサイズ
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: un peu

« J’aime bien ton Anaconda, moi… »

Omoimi sensei offre une comédie romantique très érotique, avec néanmoins un scénario simple. Malgré un sujet racoleur, elle développe son récit avec une certaine retenue. En effet, elle installe une relation consensuelle, dans la discussion et les échanges, même en pleins ébats, et s’intéresse aux quelques difficultés rencontrées par le couple. Ses personnages ont une certaine spontanéité rafraichissante. Ainsi, Yamamoto a une imagination tellement débordante qu’il fait des conclusions souvent hâtives, créant quelques quiproquos. En plus, il a tendance à nier ses sentiments naissants, cherchant avant tout le bonheur de son nouvel ami. Kobayashi, quant à lui, surmonte peu à peu son complexe mais exprime trop discrètement son amour. L’auteure alterne la narration entre les deux héros. Grâce à Jôgasaki et sa sœur Nadeshiko, elle pousse un peu ses personnages à s’interroger sur l’évolution de leur relation. D’ailleurs, l’histoire bonus conclut sur le devenir du couple.

La mangaka a un trait épuré et fin qui dégage pourtant une certaine rigidité. Cela donne un style particulier mais rafraichissant. Elle dessine des personnages plutôt sveltes. Il y a beaucoup de trames mais avec une palette de teintes restreintes. De même, les trames d’ambiance se font discrètes. Les décors apparaissent sur les plans larges. La mise en page, bien que dynamique, renforce un peu la rigueur du trait car il y a beaucoup de vignettes agencées de manière classique. Omoimi sensei ne censure pas les scènes érotiques. Malgré le sujet axé sur la taille de la verge, elle s’attarde sur les efforts du couple pour s’harmoniser.

En résumé

A l’université, Yamamoto Aoi espérait trouver une petite amie en s’inscrivant au club d’étude du saké. Malheureusement, c’est un club sérieux qu’aucune fille ne fréquente. Déçu, il profite alors des chocolats à l’alcool mais se retrouve vite ivre. Kobayashi Tetsuya (20 ans) l’emmène alors chez lui pour décuver et tous deux sympathisent finalement, se découvrant des points communs. Comme Yamamoto n’arrive pas à croire que son nouvel ami, beau garçon, soit encore puceau, ce dernier lui montre la raison qui fait fuir les filles : en effet, son pénis est généreusement grand. Yamamoto, admiratif, surnomme immédiatement le magnifique membre « Anaconda » et propose donc ses cuisses puis ses fesses pour calmer l’excitation naissante de Kobayashi. Mais à sa grande surprise, il prend également un plaisir plus qu’intense.

En conclusion

Ce tome obtient la première place du meilleur manga érotique au Chill chill BL award 2020. Omoimi sensei mêle à la fois humour, romance et érotisme avec habileté. Elle crée des personnages attachants et malgré un thème affriolant, elle offre une relation toute mignonne. Néanmoins, le scénario peut sembler un peu répétitif, l’enjeu se résumant à la profondeur atteinte par l’Anaconda avant que Yamamoto s’évanouisse. Pourtant, j’aime beaucoup Aoi qui, malgré tous les signaux, ne remarque même pas le jeu de séduction un peu maladroit de Kobayashi. Une belle surprise !

Copyright © 2024