Le grand saut à Dotonbori 1 – Sakuragawa Naro

le grand saut a dotonbori 1 sakuragawa naro

SAKURAGAWA Naro 櫻川なろ
ISBN: 9782382764282
Hana, 2024
ISBN: 9784801963528 (JP)
Takeshobo, 2018 (JP)
Titre original: 道頓堀フライングジーザス
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: un peu

« A défaut de t’offrir mon cul, je peux te prêter ma queue. »

Sakuragawa Naro sensei offre une comédie romantique dans une douce ambiance familiale. Elle aborde entre autres le jugement sur l’apparence, les préjugés sur l’homosexualité . Elle joue sur le contraste et les caractères opposés. Ainsi, le timide Hokuto peut se montrer sexy et entreprenant durant les ébats. Yamato, quant à lui, a un style de délinquant mais prend très au sérieux la responsabilité de la famille. Les ex des deux héros viennent ajouter quelques tensions tandis que la famille Kinoshita apporte une note comique et mignonne. L’auteure s’attarde sur l’évolution du couple, l’intégration d’un partenaire amoureux dans une famille nombreuse ainsi que la difficulté à organiser des moments intimes. Elle analyse les sentiments complexes de ses deux héros, influencés par leurs obligations et leur passé. Grâce au soutien de son petit ami, Shingaki surpasse son manque de confiance en soi.

La mangaka a un trait épuré et anguleux. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Pour les rougissements, elle dessine de larges hachures envahissantes. Les décors situent principalement l’action. Les trames sont équilibrées tandis que les trames d’ambiance appuient les émotions. La mise en page est dynamique. Dans les scènes érotiques, Sakuragawa sensei joue sur les cadrages et les angles de vue pour ne pas montrer les parties intimes. Par ailleurs, elle simplifie ces dernières.

En résumé

Depuis que le timide Shingaki Hokuto (25 ans) a été muté à Ôsaka, il n’arrive pas à s’intégrer dans sa nouvelle équipe et son nouveau travail. Alors qu’il a trop bu lors d’une soirée entre collègues, il déprime et, devant la rivière Dotonbori, décide de se suicider en se jetant du pont. La famille Kinoshita qui passait par là, l’arrête dans son élan. L’aîné, Yamato (23 ans), qui a des airs de délinquant, l’invite alors à venir discuter chez lui. Hokuto lui confie donc être gay, encore puceau et le trouver également beau. En fin de compte, ils finissent par coucher ensemble. Le salaryman pensait couper court à cette relation de peur de tomber amoureux mais Yamato le contacte quelques jours plus tard et lui demande d’aider son frère, Manato, à réviser. Il lui promet également de ne fréquenter personne d’autre que lui.

En conclusion

Sakuragawa Naro sensei crée des personnages d’abord surprenants puis attendrissants. Elle transcrit parfaitement l’ambiance familiale, si bien qu’on en oublie la romance alors qu’il y a pourtant beaucoup de scènes sexy. Son graphisme a une petite touche shôjo très agréable. Une lecture amusante, dynamique dans l’enchainement des évènements, pleine de tendresse, qui aborde quelques thèmes intéressants. Vivement le prochain tome!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre − deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2024