Ito-san – Kuraka Sui

ito san kuraka sui
KURAKA Sui 冥花すゐ
ISBN: 9782368775004
Boy’s love IDP, 2016
ISBN: 9784863495067 (JP)
Akaneshinsha, 2015 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: un peu

L’amour n’a pas sa place dans la prostitution et le meurtre, pourtant il va réunir deux âmes perdues.

Pour son premier manga, Kuraka Sui sensei offre une histoire sombre où les relations prennent une tournure extrême, s’émancipant presque de l’amour. Ito et Kyosuke développent une relation destructrice mais tendre et consentie. La narration alterne entre les deux héros. L’auteure joue beaucoup sur les flash-back, brouillant parfois la chronologie du récit. Par ailleurs, bien qu’elle précise dans la postface aimer « les histoires d’amour qui ne sont pas superficielles », elle a encore du mal à le transcrire parfaitement dans son scénario. En effet, l’histoire prend une tournure improbable où l’amour arrive alors à tout surpasser: meurtre et amnésie. Le récit principal est complété par une histoire sadomasochiste avec une domination extrême. Le format court met trop en avant le côté violent et pervers malgré un passage angoissant.

Le graphisme de la mangaka colle parfaitement à l’ambiance. Ses traits sont légèrement anguleux. Le traitement particulier des yeux ajoute à l’impression inquiétante que dégage Ito. De même, les yeux sans pupille de Kyosuke renforce son côté éteint. La variété des expressions et des carrures, comme la maigreur de Kyosuke, les muscles d’Ito, les vieux clients à l’embonpoint, donnent une touche réaliste. Kuraka sensei s’attarde sur les détails, en jouant sur les angles de vue et les cadrages recherchés. Cependant, les scènes violentes évitent de montrer les passages trop durs. Par ailleurs, les aplats noirs renforcent les moments inquiétants dans les bulles, les fonds ou les contre-jours. Par exemple, quand Ito tient Kyosuke par le menton, son ombre semble l’étrangler. Les décors sont très présents. En outre, les scènes érotiques jouent sur les angles de vue et l’absence de détails pour censurer les parties intimes.

En résumé

Ito-san: Kyosuke se prostitue depuis l’enfance. Chaque mardi, son client Ito-san préfère lui faire la conversation au lieu de coucher avec lui. Un jour, il lui offre même une mallette remplie de billets pour qu’il arrête son métier. Mais le prostitué refuse, ayant une piètre opinion de lui-même. Après que des clients l’aient pièger pour faire une vidéo violente en groupe, Kyosuke croise par hasard Ito-san dans les couloirs de l’hôtel. Ce dernier, remarquant ses blessures, lui propose encore plus d’argent. Le mardi suivant, alors qu’il a reçu une réservation d’un autre client, il trouve plusieurs individus massacrés dans la chambre. Chamboulé, il est alors interpellé par Ito-san à la sortie. Ce dernier lui confie avoir réglé le problème en enquêtant sur ces dangereux clients. Ressentant des sentiments grâce à Kyosuke, Ito lui adresse soudain un premier sourire qui fait alors chavirer le cœur du prostitué, malgré le danger.
Cage: Le président du conseil des élèves Fujisaki Aiju traite le professeur Taga comme un esclave, profitant de ses tendances perverses pour avoir les corrigés des examens à l’avance. Mais un jour, leur relation sadomasochiste va prendre un autre tournant.

En conclusion

Ce titre a obtenu la septième place de la meilleure œuvre de nouvel auteur au Chill Chill BL award 2016. En effet, l’auteure plonge ses lecteurs dans l’univers sombre de la prostitution et du meurtre, se focalisant sur les liens entre les personnages. Pour ceux qui aiment ce genre, ce manga pourra leur plaire, malgré les quelques maladresses de débutant. Pour ma part, je suis légèrement frustrée par la fin et aurais préféré qu’elle soit complétée par un chapitre bonus. Justement, Kuraka sensei a continué son récit et I – Ito-san 2 est sorti en 2017 au Japon.

30 Partages
Tweetez
Partagez30