Hide and seek 3 – Sakuragi Yaya

hide and seek 3 sakuragi yaya
SAKURAGI Yaya 桜城やや
ISBN: 9782351809358
Taifu comics, 2015
ISBN: 9784041211328 (JP)
Kadokawa, 2014 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: beaucoup

« Je ne peux pas passer mon temps à rêver. Je veux aussi avoir un avenir avec toi. »

Sakuragi Yaya sensei s’intéresse toujours à la stabilisation d’une relation. Après l’évolution des sentiments, elle s’attarde sur l’avenir et l’engagement. Ainsi, elle aborde la difficulté à gérer le lourd passé de son partenaire et la peur de reproduire l’échec du mariage. Les deux hommes qui discutent plus facilement cherchent à s’harmoniser sur les besoins de l’autre en faisant des concessions mutuelles. En participant à la narration, Chisuzu apporte une touche d’humour avec son regard enfantin sur son père et le médecin. D’ailleurs, l’auteure dévoile un peu plus le passé de Tanihara ainsi que la situation particulière de la fillette. Elle questionne aussi sur la famille et le rôle du père. Indirectement, elle met en avant la disparition des petits bazars avec la baisse de natalité et les modes de consommations différents. L’histoire bonus donne une anecdote amusante sur les fantasmes de cosplay de Shûji.

Malgré un trait épuré et anguleux, la mangaka dessine des pommes d’Adam bien saillantes et des hommes aux visages masculins. Par ailleurs, elle varie beaucoup les expressions faciales, en particulier Tanihara qui affiche différentes moues adorables. Les décors sont détaillés. Par exemple, l’ambiance du bazar paraît presque authentique et nostalgique. Les trames d’ambiance transcrivent les émotions. La mise en page est dynamique. Dans les scènes érotiques, Sakuragi sensei censure les parties intimes par un cache blanc. Comme dans le tome précédent, elle présente deux illustrations des héros au dos de la couverture. Par contre, ici, les dessins donnent une anecdote amusante du recto, avec un échange de tenue rappelant le cosplay du chapitre bonus.

En résumé

Tanihara Shûji et Saji Takafumi deviennent de plus en plus intimes. Toutefois, le gérant du bazar n’aime pas être câliné après l’amour. Le médecin essaie alors de savoir ce qui le gêne. Mais son amant finit par fuir suite à une remarque. Lors d’une visite de Ryômei à la boutique, Tanihara réalise au fil de leur discussion, qu’il doit simplement faire des efforts pour s’habituer à sa nouvelle situation, tout comme il réfléchit constamment à des solutions pour maintenir sa boutique à flot suite à la baisse des ventes de magazines et de cigarettes. Il décide donc de montrer un peu plus ses concessions à son partenaire qui accepte volontiers d’aller à son rythme…

En conclusion

La conclusion de cette romance adulte me transporte de bonheur. En effet, bien que les thèmes abordés concernent l’installation d’un couple gay, les solutions proposées peuvent s’appliquer à tout le monde en réalité. Car l’auteure se focalise principalement sur la construction du bonheur et sur l’harmonie du couple et de la famille qui peut ainsi surmonter toutes les épreuves extérieures. Une note positive et agréable.

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez