Color recipe 2 – Harada

color recipe 2 harada

Harada はらだ
ISBN: 9782375061671
Taifu comics, 2023
ISBN:‎ 9784403666353 (JP)
Shinshokan, 2018 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: beaucoup

« Si je ne l’étais pas, si tu ne pensais pas tout le temps à moi, ça n’avait aucun intérêt. »

Harada sensei continue de développer la relation toxique qu’entretiennent Fukusuke et Shôkichi. Elle révèle au fur et à mesure tous les méfaits du coiffeur manipulateur, remontant même aux évènements du tome précédent, avant de dévoiler son vrai visage. Ainsi, elle décortique en détail l’amour égoïste, avide et pervers de Fuku, dont le harcèlement se transforme en torture psychologique puis physique. En effet, le psychopathe utilise tous les moyens les plus viles pour arriver à ses fins mais découvrira également les failles de son comportement. Le lecteur accompagne alors Shô dans sa chute. Fragilisé puis brisé, il oscille entre remise en question, culpabilité, résistance et acceptation de l’emprise. Riku, avec son franc parler, tape où cela fait mal, analysant parfaitement la situation. L’auteure aborde donc le harcèlement, les différentes méthodes de manipulation, l’amour déviant. Avec Kazunori, elle dénonce les comportements homophobes blessants et irréfléchis.

La mangaka a un trait épuré légèrement anguleux, avec une touche graphique immédiatement reconnaissable. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. De même, des hachures envahissent les visages rougissants ou soulignent les ombres fortes. D’ailleurs, la balance des noirs et blancs domine l’usage des trames pourtant équilibrées. Ce contraste marqué se retrouve également dans les premières pages, en couleurs. Par contre, les trames d’ambiance parfois graphiques alternent avec les décors. Les flash-back se repèrent immédiatement à leur fond noir. La mise en page plutôt classique propose tout de même quelques agencements plus audacieux. Harada sensei décompose justement les gestes sensuels et s’attarde sur les détails. Elle dessine également des corps finement musclés. Par ailleurs, elle ne censure pas les scènes érotiques.

En résumé

Même si Shôkichi couche avec Fukusuke, il ne le considère pas pour autant comme son petit ami. Ce dernier n’est d’ailleurs pas totalement satisfait de leur relation car il n’occupe toujours pas la première place des pensées du trop sérieux coiffeur. Pourtant, il n’hésite pas à se confondre en excuses dès que son partenaire s’énerve contre lui lorsqu’il essaie d’obtenir ses faveurs sexuelles. Mais Shô ne le laisse pas pour autant mener la danse, quitte à mordre là où cela fait très mal. En plus, devenu responsable du nouvel apprenti coiffeur Kazunori, il se montre souvent trop sévère avec ce dernier à cause de son comportement trop insouciant. En effet, Kazu a tendance à ne jamais reconnaître ses erreurs. Par conséquent, Shôkichi commence même à douter de son propre travail et à perdre confiance en lui-même. Et voir l’apprenti se rapprocher de Fuku semble également l’irriter.

En conclusion

Harada sensei plonge les lecteurs dans un suspense intense, les accompagnant au gré des révélations, et provoquant ainsi des sentiments contradictoires. Elle transcrit parfaitement le comportement pernicieux d’un pervers et ses conséquences. En plus, son magnifique graphisme exprime parfaitement les émotions des personnages. Attention, certaines scènes pourront choquer la sensibilité des lecteurs (pas de consentement). Si vous êtes fan de thriller psychologique et de manipulation, foncez sans hésiter! J’apprécie cette immersion dans une relation malsaine avec le pire des seme manipulateur.

Copyright © 2024