Chroniques d’un écrivain et de son éditeur – London Pariko

chroniques d un ecrivain et de son editeur london pariko
LONDON Pariko 倫敦巴里子
ISBN: 9782368770665
Boy’s love IDP, 2013
ISBN: 9784796402125 (JP)
Kaiohsha, 2011 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: un peu

Comment faire comprendre l’amour à un naïf candide?

London Pariko sensei offre deux romances mettant en scène des héros naïfs face à l’amour. Elle joue sur le contraste des caractères: la pureté de Namiki face à la perversité d’Inomata et la naïveté de Taichi opposée aux arrière-pensées de Kyôsuke. De même, elle s’amuse à inverser les clichés du BL en transformant un sadique en uke. Les sentiments de l’éditeur bisexuel évoluent doucement comparé à son partenaire. L’auteure présente ses deux récits sous forme de tranches de vie. Elle confronte le premier couple sur leur point de vue différent de l’amour, mais développe une relation plus tendre entre deux lycéens dans sa seconde histoire. Bien que faisant parti de l’élite intellectuelle, Natori ne dénigre pas les personnes manuelles et apprécie la spontanéité de son ami. Alors que Katahira marche à l’instinct, son petit ami a peur du jugement des autres mais apprend à se libérer à ses côtés.

La mangaka a un trait doux et rond, rappelant un peu le style shôjo. Déjà épuré, elle le simplifie encore plus dans les passages humoristiques. Les personnages ont donc de grands yeux expressifs. Les trames d’ambiance alternent avec les décors. La mise en page est dynamique et reprend les codes du shôjo. Par ailleurs, London sensei censure les scènes érotiques en ajoutant seulement quelques points lumineux sur les parties intimes. Elle offre beaucoup de scènes pour la première histoire, Namiki trouvant l’inspiration dans l’expérimentation, mais n’hésite pas à les tourner en dérision.

En résumé

Je compte sur vous, sensei / Monopoly / The technical knockout / The love game of angel and devil / Prize: Namiki Kôji est un auteur à succès de romans policiers. Son responsable éditorial, Inomata, lui conseille alors d’inclure une scène érotique dans son récit en cours. Mais l’écrivain encore puceau n’arrive pas à trouver l’inspiration. Alors son éditeur, s’amusant de son innocence, décide à lui donner un peu de plaisir par une fellation. Mais les mignonnes réactions du romancier l’excitent et il ne peut s’empêcher de continuer. En plus, Namiki commençe à créer de magnifiques phrases…
Please, tell me! / Please, love me!: Natori Kyôsuke est le meilleur élève de son lycée. Et il fréquente Katahira Taichi, en classe professionnelle, avec qui il s’entend bien. En réalité, il est amoureux de son ami au caractère innocent, mais pas facile de le lui faire remarquer.

En conclusion

Deux histoires simples, un peu rapides mais divertissantes. L’auteure arrive pourtant à aborder quelques thèmes intéressants, même si elle les survole, comme la vision de l’amour différente, la jalousie et la force de l’innocence, proche de l’idiotie. Et puis c’est tellement amusant de voir tomber peu à peu Inomata sous le charme du romancier.

1 Partages
Tweetez
Partagez1