Mad love! – Koujima Naduki

mad love koujima naduki
KOUJIMA Naduki こうじま奈月
ISBN: 9782351809792
Taifu comics, 2016
ISBN: 9784041022191 (JP)
Kadokawa, 2014 (JP)
Titre original: これ以上は無理です!
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: un peu

Quand l’amour entrave le travail!

Koujima Naduki sensei n’hésite pas à tourner en bourrique son héros. Son seme est patient et délirant, utilisant toutes les techniques possibles pour conquérir celui qu’il aime depuis l’enfance. Les personnages ont des comportements exacerbés. Les situations et les obstacles pour faire tomber l’uke dans les bras de son maître sont souvent rocambolesques et en accord avec l’ambiance humoristique du récit. Ce one shot fait partie d’une série, malheureusement seul ce volume a été traduit et publié en France. Malgré la perte de sens dans la traduction du titre (« Plus que ça, c’est impossible! »), celui choisi correspond tout de même à l’ambiance générale du volume.

Le graphisme de la mangaka est dynamique et au service de l’humour. Beaucoup de déformations parsèment les cases mais les visages conservent un aspect mignon. Les décors et les trames ravivent également les vignettes. La censure se fait par les découpages et les cadrages des cases.

En résumé

Takeru Miyama, qui rêve de devenir un excellent majordome comme son grand-père, travaille en tant que gardien du pensionnat pour garçons de Takamanohara. En réalité, il espère y trouver un petit ami pour sa maîtresse Reika Moriyama. Cependant, sa tâche n’est pas facile avec les divers accaparements de Kengo Moriyama. En effet le frère aîné est fou amoureux de l’employé et n’hésite pas à travailler en tant que jardinier de l’école pour filles, Rosemarie, juste en face, afin de conquérir chaque jour son aimé.

En conclusion

Un BL somme toute classique qui permet de passer un agréable moment.

Arrogant prince & private kiss – Koujima Naduki

Arrogant prince and private kiss koujima naduki
Kôjima Nadzuki こうじま奈月
ISBN: 9782375060070
Taifu comics, 2016
ISBN: 9784832289550 (JP)
Hôbunsha, 2015 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: un peu

Les aventures du prince Muzaffar et de son garde du corps japonais Akito, ou comment exprimer son amour à un veuf possessif.

Kôjima Naduki sensei continue sa série arabique en narrant la nouvelle vie d’Akito au palais de Muzaffar. Ce volume est prétexte à approfondir la relation qu’entretenait Muzaffar et feu sa femme, la princesse Tasnim. Un nouvel intrigant fait son apparition: le prince Akbar Ben Heidal Al Samad, de l’empire voisin, pour mettre à l’épreuve le jeune couple. Les anecdotes comiques en fin de tome viennent décontracter l’atmosphère générale tout en mettant en scène le quotidien des héros. L’importance prise par les personnages secondaires laisse présager d’autres volumes…

Avec son graphisme ressemblant, il est parfois difficile de bien distinguer les princes entre eux. Mais la mangaka travaille avec détail les costumes et les décors du palais, rendant graphiquement la somptuosité du lieu.

En résumé

Kurehashi Akito est donc entré au service du cheik Muzaffar. Bien qu’acceptant tous les caprices du prince, il arrive difficilement à exprimer ses sentiments et doute encore de ceux de son partenaire, hautain et autoritaire. Apparaît alors Akbar qui n’hésite pas à kidnapper le garde du corps pour tourmenter son rival Muzaffar. Les portes du cœur des tourtereaux vont-t-elles enfin s’ouvrir?

En conclusion

Pour les fans de l’auteur et du couple.

Arrogant prince & secret love – Koujima Naduki

arrogant prince and secret love koujima naduki
KOUJIMA Naduki こうじま奈月
ISBN: 9782375060025
Taifu comics, 2016
ISBN: 9784832289086 (JP)
Hôbunsha, 2014 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: un peu

Donner de sa personne quelque soit la mission, même si l’employeur est un prince pervers, arrogant, égoïste et capricieux.

Spécialiste des comédies romantiques, Koujima Naduki sensei présente ici un scénario prétexte à voir notre garde du corps malmené par le seme. Le passé touchant de Muzaffar et sa défunte femme métisse japonaise donne un peu plus de profondeur au personnage. Le récit se découpe en deux parties: la rencontre et le jeu de la conquête au Japon, le développement du sentiment amoureux et une intrigue entre les princes dans le royaume de la famille Galib. L’auteur met également en scène des personnages secondaires apportant une touche humoristique supplémentaire; le majordome Shôjirô Sakaki, ancien homme d’influence dans les finances, est un mystère à lui seul et attire pourtant la sympathie des lecteurs malgré ses brèves interventions.

Le graphisme est très shôjo, avec de grands yeux, des touffes de cheveux méchés, des corps fins. La mangaka ne respecte pas forcément les perspectives ou les proportions mais cherche avant tout l’expression dynamique du trait. Ses cases sont donc rythmées et agréables à lire. L’équilibre entre les décors et les trames d’ambiance colore les pages sans les surcharger. Dans les passages comiques, les déformations restent mignonnes, conférant de véritables bouilles aux protagonistes. Pour les scènes érotiques, le découpage des cadrages et le choix des angles permettent d’éviter la censure.

En résumé

Akito Kurehashi (32 ans), agent de sécurité de la société Sakura, doit empêcher le cheik Muzaffar de rencontrer sa future belle sœur, Koyuki Kagetsu, une japonaise de Fukuoka qui doit épouser le 2ème prince Mahmud Galib. En cassant un vase, trésor national, à l’ambassade, le garde du corps se voit forcé de travailler pour le visiteur qui n’a pas un caractère facile…

En conclusion

Un harem de fauves, avec Hasuna… une panthère noire à 3 pattes. Je valide!