Pas cet amour-là – itz

pas cet amour la itz
itz
ISBN: 9782368776766
Boy’s love IDP, 2019
ISBN: 9784879197818 (JP)
Sankohsha, 2017 (JP)
Titre original: ぼくらが恋を失う理由
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: beaucoup

Refuser un amour voué à l’échec en choisissant son propre happy end.

Dans ce spin-off de Comme neige au soleil, itz sensei développe une approche différente et mature de la romance homosexuelle et s’intéresse aux choix difficiles face à un amour impossible. Elle s’attarde principalement sur la psychologie de ses personnages souffrant d’un amour malheureux. Elle dépeint avec finesse le poids du secret et la peur des changements. De même, le rapprochement entre Ôshiro et Satoru semble tout à fait naturel. Le trentenaire conserve sa part de mystère jusqu’en fin de tome, malgré son côté expansif. Par ailleurs, la différence entre les réflexions d’un homosexuel qui semble s’assumer et un hétérosexuel qui doute de son attirance pour les hommes est bien menée. L’auteure n’hésite pas à se moquer gentiment de son premier manga au scénario romantique, où la relation paraissaient plus naïve et convenue. L’épilogue se déroule cinq ans plus tard confortant la fin ouverte.

Le style shôjo de la mangaka confère des traits épurés et fins. Bien que ses personnages possèdent une carrure masculine, ils ont tendance à se ressembler au niveau des visages. Les trames illustrent les sentiments des protagonistes ou appuient le jeu d’ombre et de lumière. L’auteure n’hésite pas à utiliser des ellipses et des cases vides pour aérer la lecture. Elle s’attarde beaucoup sur les regards et les petits gestes, abusant des cadrages serrés. Comme ses deux héros sont peu romantiques mais très bavards, les scènes érotiques sont peu développées et basées sur des instants importants. Par conséquent, leur première fois difficile en devient tendre et plaisante.

En résumé

Sakai Ôshiro refuse d’accepter l’amour qu’il éprouve pour Koba, son ami d’enfance. Il a décidé d’enfouir ses sentiments définitivement et a fui pour ses études à Tokyo. Mais à chaque fois qu’il revoit son ami, sa détermination s’ébranle et il a l’impression d’être pris dans un recommencement sans fin. Un soir, dans un bar, Inamura Satoru l’aborde. Ce trentenaire gay cherche à se rapprocher de lui et lui offre son soutien. Alors que Koba est muté dans un restaurant à Tokyo et passe la nuit chez son ami, Ôshiro rejoint Satoru et se confie facilement à lui…

En conclusion

Cette histoire dramatique mais qui finit bien, est agréable à lire. La mangaka a su faire évoluer ses personnages avec finesse et réalisme dans une relation mature. Par ailleurs, il est possible de lire ce manga indépendamment de l’œuvre d’origine. Ce récit me donne envie de découvrir d’autres œuvres de l’auteure. Alors je le recommande chaudement!
Mise à jour: Le titre a obtenu la vingtième place du meilleur manga au Chill Chill BL award 2018.

3 Partages
Tweetez
Partagez3