Love is money 1 – Panda

love is money 1 panda
Panda 熊猫
ISBN: 9782382760680
Hana, 2021
ISBN: 9784773071955 (JP)
Kasakura publishing, 2018 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: un peu

Un démon pur et innocent manipulé par un ange sadique.

Panda sensei offre une comédie romantique entre un démon angélique et un ange diabolique. Elle joue beaucoup sur la naïveté extrême de Sora dont profite le sadique Eril pour enchaîner les scènes érotiques. D’ailleurs, l’ange se comporte plus comme un mafieux, utilisant tous les moyens à sa disposition pour tourmenter à sa manière le jeune démon: chantage, manipulation, augmentation de la dette. En plus, Sora est tellement bête qu’il prend du temps pour réaliser ses sentiments. Le chat Magiddo apporte également une touche mignonne ou humoristique avec ses commentaires. Malgré le smut, les quiproquos s’enchainent. L’auteure aborde un peu les thèmes du deuil et de la solitude en développant le passé touchant d’Eril. Toutefois, elle n’approfondit pas son sujet. En effet, elle explique dans sa postface que son récit devait d’abord être court. Malheureusement, on ressent le changement d’orientation dans la narration.

La mangaka a un trait épuré très anguleux, avec son propre style. Elle le simplifie au maximum dans les passages humoristiques, exagérant les expressions. D’ailleurs, elle déforme complètement les visages qui se rigidifient ou s’arrondissent, avec des contours plus épais. A noter que malgré son âge, Sora a un corps plutôt adolescent. Les décors, dont on ressent le tracé à la main, alternent avec les trames d’ambiance. La mise en page est dynamique, malgré un aspect un peu chargé. En effet, il y a beaucoup de phylactères et d’onomatopées. En plus, Panda sensei joue souvent sur les répétitions de cases dans ses gags. Elle dessine des tenues très fashion. D’ailleurs, elle commente un défilé de mode de Sora sous la jaquette. La couverture utilise beaucoup de couleurs. Les scènes érotiques, présentes à chaque chapitre, ne sont pas censurées.

En résumé

Le démon Sora a fuit sur Terre pour éviter un mariage arrangé mais après s’être fait voler son argent, il se perd dans un quartier de Tokyo. Entendant une dispute, il se retrouve impliqué malgré lui dans la bagarre. Heureusement, l’ange Eril, propriétaire du bordel pour hommes Paraiso, le protège et lui propose même un logis et un travail. Toutefois, alors que le jeune manager Amo enseigne au jeune démon quelques ficelles du métier, ce dernier prend peur quand il entame une fellation. En effet, totalement pur et ignorant des choses sexuelles, il ne comprend pas la nature de son futur emploi. Eril décide alors d’initier Sora…

En conclusion

Ce tome n’est pas classé au Chill chill BL award 2019 mais il est cité parmi les meilleurs mangas palpitant dans une vision du monde. Dans sa postface, l’auteure précise jouer volontairement sur l’aspect adolescent de Sora. Cela pourra donc choquer la sensibilité de certains lecteurs, d’autant plus que les rapports ne sont pas consentis. Malgré des personnages attachants, l’histoire reste simplement divertissante. Par contre, le graphisme de Panda sensei est un pur bonheur. J’espère découvrir d’autres de ses titres.

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez