Fight! Suguru-kun – Shiokara Nigai

fight suguru kun shiokara nigai

SHIOKARA Nigai しおからにがい
ISBN: 9782382764268
Hana, 2024
ISBN: 9784866535166 (JP)
Core magazine, 2021 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: un peu

« Il me fout un peu la trouille… Un peu. »

Shiokara Nigai sensei offre une romance classique avec deux maladroits pour exprimer leurs sentiments, dont l’un taquine l’autre pour attirer son attention. Elle montre les différents comportements proche du harcèlement de l’importun Noriyuki et les réactions parfois extrêmes de l’introverti Suguru. Ainsi, elle installe un combat constant entre les deux héros qui vont finir par sympathiser, s’ouvrir peu à peu et surtout s’interroger sur leurs sentiments. Munezumi Mamiya, employé de Masaki et collègue de Saikawa, permet d’équilibrer leur relation par ses bons conseils, incitant en particulier son patron à se remettre en question. L’auteure aborde également le jugement sur l’apparence, la communication parfois maladroite que l’on soit asocial ou non ainsi que la difficulté à se comprendre. Elle met en avant les efforts à fournir pour s’adapter à son interlocuteur. Ainsi, elle fait évoluer ses personnages, Suguru parlant de plus en plus franchement et Masaki essayant d’être plus prévenant.

La mangaka a un trait épuré et anguleux qui garde un certain aspect brut. Dans les passages humoristiques, elle exagère les expressions, arrondissant, déformant ou simplifiant son trait. D’ailleurs, son graphisme s’adoucit au fil des chapitres. Les trames d’ambiance, plutôt graphiques, renforcent les émotions tandis que les autres trames sont variées. Les phylactères participent également à la narration en prenant des formes particulières. Par exemple, une pique transperce tout simplement le personnage. De même, les flash-back se repèrent à un fond noir. Les décors apparaissent sur les plans larges. La mise en page classique offre quelquefois des pages plus dynamique. Shiokara sensei s’arrête au simple baiser. Elle privilégie « le combat » entre les deux héros mis en avant par de très courts chapitres.

En résumé

En rentrant du lycée, Saikawa Suguru remarque les chaussures d’un ami de sa sœur dans l’entrée. Peu à l’aise avec les inconnus, il préfère alors goûter dans sa chambre mais assoiffé, il décide de se rendre à la supérette. Il croise dans le couloir, Masaki Noriyuki qui cherchait la salle de bain. Ce dernier souhaitant sympathiser avec l’adolescent se montre un peu trop insistant. Il vient même chercher de force le lycéen dans sa chambre à son retour des courses pour seulement lui offrir une glace. Décidément, son comportement fiche vraiment la trouille à Suguru!

En conclusion

Shiokara Nigai sensei propose un récit classique mais divertissant, avec une conclusion mignonne. Son graphisme très expressif convient bien à ce genre de récit. Par contre, certains lecteurs pourront être gênés par le comportement harceleur de Noriyuki, même si ce dernier finit par se remettre en question. De même, la conclusion peut en frustrer certains, mais un second tome est prévu en mai au Japon. Je pense que le format court des chapitres est dû à la prépublication sur Pixiv. Cela permet toutefois de se focaliser sur un thème à chaque fois. J’ai apprécié ma lecture et suis particulièrement contente de découvrir une œuvre de cette mangaka qui avait attiré mon attention sur les réseaux sociaux. J’espère donc découvrir d’autres de ces titres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − dix-neuf =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2024