Crazy fruits – akabeko

crazy fruits akabeko
akabeko
ISBN: 9782368777084
Boy’s love IDP, 2020
ISBN: 9784396784416 (JP)
Shodensha, 2018 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: un peu

Une plongée dans l’univers de la prostitution où l’amour a peu de place.

Dans ce recueil, akabeko sensei s’intéresse au milieu de la prostitution en suivant deux couples en devenir. Elle donne un aperçu cru, sans filtres des clubs d’hôtes et dépeint les brimades entre hôtes, les traumatismes, les viols et le manque de sécurité de ces métiers de la nuit. Ses personnages ont des personnalités assez complexes, même si le format court ne permet pas de les approfondir. L’amour se découvre par le sexe, sans forcément de sentiments. L’auteure maîtrise suffisamment son scénario afin de transmettre l’essentiel pour comprendre les contextes. Le second récit, qui occupe l’autre moitié du tome, propose une romance plus douce questionnant la différence d’âge.

La mangaka a un trait sensuel, légèrement anguleux. Les visages sont plutôt carrés, avec des yeux allongés et tombants. Elle traite les cheveux par des aplats noirs ou blancs. Il y a peu de décors et quelques trames d’ambiance. akabeko sensei ne censure par les scènes érotiques, détaillant même les différentes actions préliminaires.

En résumé

Crazy fruits / Crazy fruits – Spin off / Bonus track: Grâce à sa beauté, Ringo est le call-boy n°1 du club gay Fruits. Fier, il n’hésite pas à refuser un client trop insistant. Bien que le garde du corps Okura lui propose de le raccompagner, il préfère rentrer seul mais tombe sur le client éconduit qui l’attaque au cutter et le défigure. Ayant perdu tous ses clients, le jeune homme est remercié. Mais le banal Okura continue à prendre soin de lui. De son côté, le patron du club se rappelle sa rencontre avec Léo, un hôte hétérosexuel qu’il avait initié de force au plaisir anal, alors que ce dernier était brimé par ses collègues. Il le retrouve par hasard dans un bar…
La maison où tu es: Depuis le départ de sa femme, Banzai (40 ans) se laisse plutôt aller. Travaillant à domicile, le programmeur néglige complètement l’entretien de son appartement. Son ami lui recommande alors une agence de service d’entretien à domicile. Quand il voit le jeune Chiaki Minami se présenter, le quarantenaire doute d’abord de ses compétences. Mais devant son efficacité, il finit par être touché par l’entrain de l’homme de ménage…

En conclusion

Crazy fruits a obtenu la première place dans la catégorie BL profond au Chill chill BL awards 2019. Malgré l’impasse sur les sentiments, j’apprécie beaucoup ce titre. Comme Kano Shiuko sensei, l’auteure aborde les métiers du sexe sans pour autant embellir son approche. Les histoires sont avant tout sexy. Un titre qui donne envie de découvrir les autres œuvres de l’auteure.

36 Partages
Tweetez
Partagez36