Club naked 1 – Sagawa Miku

club naked 1 sagawa miku

SAGAWA Miku 砂河深紅
ISBN: 9782382763575
Hana, 2023
ISBN:‎ 9784199607783 (JP)
Tokuma shoten, 2018 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: beaucoup

« Une histoire d’amour adulte entre un ingénieur et le numéro 1 d’un club de stripteaseurs! »

Sagawa Miku sensei propose de suivre les aventures de quelques danseurs du club de striptease Naked. Elle casse un peu les clichés sur ce milieu et construit des relations consensuelles et mignonnes. Tachibana, célibataire endurci plutôt coincé, nourrit beaucoup d’a priori sur les stripteaseurs et les homosexuels mais sa rencontre et son attirance pour Rio vont lui permettre de se remettre en question. Il s’interroge sur ses sentiments, trouve d’abord des excuses pour fuir puis culpabilise même de nourrir des fantasmes. Pourtant, Rio et lui conservent une certaine innocence en amour les rendant mignons. Ainsi, l’auteure analyse avec finesse les sentiments des personnages. Pour le deuxième couple, elle narre la rencontre entre Anji Ikkaku, alias Angie, et Mikhail, surnommé Misha. Elle révèle au fur et à mesure leur passé, expliquant les malentendus et les errements de chacun. D’ailleurs, la relation entre Angie et Misha s’équilibre peu à peu.

La mangaka a un trait légèrement anguleux et léché. Elle exagère à peine les expressions dans les passages humoristiques mais essaie de rester réaliste. Les danseurs ont des corps musclés et virils. Les décors détaillés et très présents renforcent également le réalisme. De même, les trames sont variées et les trames d’ambiance restent plutôt discrètes. La mise en page est très dynamique. Par ailleurs, Sagawa sensei met particulièrement en avant la plastique de ses personnages ainsi que leurs prouesses en danse. Elle nourrit le fan service avec des spectacles à thème. Dans les scènes érotiques, elle censure les parties intimes avec des trames floues ou en ne les détaillant pas. Les illustrations en début de chapitre montrent l’évolution des couples.

En résumé

Vexée d’avoir dû faire des heures supplémentaires suite à une erreur de son ingénieur système, la cheffe Ikeda l’oblige à venir avec elle dans un club de striptease. D’abord réticent, Tachibana se laisse vite charmer par la danse du numéro 1, Rio. Par la suite, il revient chaque vendredi soir admirer le spectacle, même s’il ferme encore les yeux au moment du clou final. De peur d’être reconnu, il se « déguise » dans un style plus décontracté. Mais un jour, alors qu’il était arrivé en avance au club, il entend une dispute dans une ruelle près de l’entrée des artistes. Tachibana vole alors au secours de Rio.

En conclusion

Sagawa Miku sensei donne une image plutôt bienveillante du milieu du striptease. Bien qu’elle censure les scènes érotiques, elle compense ce manque avec du fan service sexy. D’ailleurs, son graphisme est un régal pour les yeux. En plus, la mangaka crée des couples adorables qui développent des relations consensuelles. J’ai complètement fondu pour les deux récits, appréciant particulièrement la dynamique entre les personnages. Une lecture plus douce et mignonne que ne laisse supposer la couverture!

Copyright © 2024