Un démon au paradis 1 – Aga Naomi et Oyoshikawa Kyôko

un demon au paradis 1 oyoshikawa kyoko aga naomi
AGA Naomi 阿賀直己
OYOSHIKAWA Kyôko お吉川京子
ISBN: 9782375061855
Taifu comics, 2020
ISBN: 9784801964440 (JP)
Takeshobo, 2018 (JP)
Manga
Titre original: 鬼と天国 上
Ero-mètre: hot
Recommandation: un peu

Lorsqu’un pervers manipulateur domine son jouet idéal en lui ouvrant la porte d’autres plaisirs.

Aga Naomi sensei propose une romance basée sur la manipulation psychologique, entre un pervers et un masochiste. Tengoku utilise son statut d’infirmier pour pratiquer des attouchements en toute impunité sous couvert de traitement thérapeutique. Aoki, quant à lui, a développé un traumatisme suite à l’éducation stricte de sa mère qui mêlait punitions corporelles et récompenses. Ainsi, le pervers infirmier s’amuse de l’innocence de ses victimes, aimant les voir s’ouvrir à des plaisirs plutôt déviants comme le soft SM, l’exhibition. Les relations sont donc charnelles et sans consentement. Le côté fuyant et passif du professeur qui n’a aucune estime de soi en fait un jouet idéal. Par contre, l’étrange lien entre les deux hommes évolue doucement au fil du récit. L’histoire bonus laisse pourtant croire à un peu de tendresse du sadique. Le jeu de mot sur le nom de l’infirmier est bien trouvé, tengoku (天国) signifiant paradis en japonais.

Le style d’Oyoshikawa Kyôko sensei est assez réaliste malgré ses traits simples, répétés, donnant de l’épaisseur. Par exemple, la fatigue marque graphiquement le visage d’Aoki. Ce trait de croquis contraste avec la finesse du traitement des décors. Les personnages se détachent donc clairement des fonds. En outre, les trames d’ambiance soutiennent l’expression des vignettes. La mise en page joue sur les découpages pour dynamiser le récit, avec des blancs, des cases vides, des ellipses et des détails. Même les angles de vue varient. En fin de tome, des fiches présentent les personnages secondaires. De même, sous la jaquette, Aoki est mis en avant. Les scènes érotiques ne sont pas censurées mais la mangaka joue sur les cadrages pour éviter de montrer trop de détails.

En résumé

Aoki Atsurô est un professeur désabusé qui fuit le contact avec les autres. Traumatisé par l’éducation très stricte de sa mère quand il était enfant, il n’a pas réellement choisi son métier. Suite aux nombreuses absences de son élève Kasai qui passe du temps à l’infirmerie, le professeur coordinateur Horio Katsumi lui demande de régler le problème. Ayant entendu des rumeurs circulant parmi les élèves sur l’infirmerie, Aoki prend sur lui pour interroger l’infirmier scolaire Tengoku Manabu. Mal à l’aise avec le praticien qui l’accule de questions, il perd ses moyens quand il réalise que ce dernier l’embrasse de force…

En conclusion

La situation un peu floue sur la relation entre Tengoku et Sakai pourra déranger. Mais la scénariste mène très bien son récit. Il est difficile d’avoir de l’empathie pour le pervers infirmier et on a envie de secouer Aoki. Le trait expressif de la mangaka colle parfaitement à l’ambiance. D’abord mitigée, je me suis laissée prendre par l’histoire. Je me demande vraiment comment la relation entre les deux hommes va évoluer. Avec ce titre, l’auteure a obtenu la première place dans la catégorie meilleure nouvelle venue au Chill chill BL award 2019

2 Partages
Tweetez
Partagez2