Vampire and pleasant companions 4 – Konohara Narise et Ragawa Marimo

vampire and pleasant companions 4 konohara narise ragawa marimo
KONOHARA Narise 木原音瀬
RAGAWA Marimo 羅川真里茂
ISBN: 9784592218647 (JP)
Hakusensha, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: absolument

« Est-ce que l’on pourra toujours être ensemble? »

Ragawa Marimo sensei fait évoluer la relation entre Akira et Albert. Le vampire prend enfin conscience de ses sentiments pour son hôte, exacerbés par la rivalité avec Muroi. Il se retrouve également au cœur d’une enquête. Il continue à se lier d’amitié avec son nouvel entourage. Comme dans le tome précédent, Akira et Muroi débattent sur la sexualité, l’assistant n’arrivant pas à comprendre celle de son supérieur. A travers Mitani, l’auteure aborde le jugement extérieur porté sur les fans d’horreur, un loisir considéré comme déviant. Elle développe également l’image extérieure du métier d’embaumeur ainsi que son utilité dans un pays pratiquant la crémation. Par ailleurs, elle met en avant l’influence plutôt négative des médias qui cherchent des réponses et des scoops lors d’une enquête policière. La courte nouvelle de Konohara Narise sensei s’attarde sur Nukariya lors de son séjour aux États-Unis.

Le trait léché et anguleux de la mangaka sied parfaitement aux visages carrés et aux corps musclés. Dans les passages humoristiques, elle exagère les expressions. Par ailleurs, elle porte attention aux petits détails comme les regards, les mouvements pour transmettre l’état d’âme des protagonistes. Les trames d’ambiance renforcent les émotions. En revanche, les décors, soignés, situent principalement l’action. Les scènes violentes, assombries, évitent ainsi de trop choquer. La mise en page dynamique joue beaucoup sur la variété des angles de vue. Ragawa sensei décortique les moments tendres entre les deux héros pour bien transmettre l’évolution de leurs sentiments. En début de chapitre, elle offre de belles illustrations avec les personnages qui semblent poser. De même, les deux illustrations couleurs en début de tome reprennent celles de la jaquette. On retrouve les adorables bouilles d’Al en chauve-souris au dos de la couverture.

En résumé

Sur le plateau de tournage de Sakairi, Albert Irving, sous le nom de Cain Bartz, est confondu avec l’acteur qui devait venir. Mais en voyant le beau jeune homme, Jinbo Yûka, l’idole qui a le rôle principal, exige de jouer avec lui. Akira cède alors en instaurant trois conditions, notamment sur le maquillage pour rendre l’américain méconnaissable. Al se retrouve donc à jouer un rôle de vampire, pour son plus grand plaisir. Il sympathise rapidement avec l’acteur Mitani Yûji qui est fan de film d’horreur. D’ailleurs, Nukariya l’encourage à réaliser enfin son rêve en convainquant Akira de le laisser faire. Mais un soir, l’actrice a plus d’une heure de retard. Soudain, Albert sent une douce odeur de sang…

En conclusion

Ragawa sensei aborde différents sujets intéressants tout en retenant le lecteur en haleine. Même si la romance homosexuelle n’est pas au centre du récit, elle porte attention aux différents sentiments des personnages. J’adore la fraicheur d’Albert qui exprime facilement ses sentiments et accepte Akira tel qu’il est. Une lecture passionnante et émouvante!

Vampire and pleasant companions 3 – Konohara Narise et Ragawa Marimo

vampire and pleasant companions 3 konohara narise ragawa marimo
KONOHARA Narise 木原音瀬
RAGAWA Marimo 羅川真里茂
ISBN: 9784592218630 (JP)
Hakusensha, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

« Je suis le colocataire d’Akira, pas son petit ami. »

Ragawa Marimo sensei débute par un spin-off sur le vampire Kieft qui, malgré son principe de ne pas se mêler de la vie des humains, va s’attacher à un gamin. Dans le récit principal, elle introduit un nouvel assistant, Muroi Ikumi (23 ans), qui apporte divers questionnements comme par exemple les préjugés sur les homosexuels et l’asexualité. Curieux et direct, le jeune homme gay s’intéresse à son supérieur. L’auteure dévoile donc le passé d’Akira. Elle fait évoluer tout doucement la relation et les sentiments entre l’embaumeur et le vampire qui réalise qu’il peut perdre son nouveau foyer à tout moment. Par ailleurs, Albert détend l’atmosphère en cumulant les quiproquos. Dans la petite nouvelle en fin de tome, Konohara Narise sensei narre avec humour la passion d’Al pour les T-shirt avec des kanjis. Contrairement au tome précédent, l’histoire bonus s’intéresse à Kieft.

La mangaka a un trait épuré. Elle dédouble parfois les contours. Elle dessine des carrures plutôt carrées, donnant une certaine virilité aux personnages masculins. Les décors situent principalement l’action. Par ailleurs, les trames d’ambiance renforcent les émotions. La mise en page est dynamique. Ragawa sensei décompose même quelques mouvements en détails, insistant sur des regards ou gestes. Elle n’hésite pas à représenter les sentiments de manières métaphoriques, donnant un aspect poétique à certaines pages. Au dos de la couverture, elle reprend toutes les bouilles d’Al en chauve-souris.

En résumé

Inspired spinoff NOTICE: Le jeune Curtis White s’est endormi en classe et rêve d’un étrange homme aux cheveux longs debout sous la pluie devant une jeune femme ensanglantée. Il réalise alors qu’il ressemble au petit ami de sa voisine Grace. Cette coïncidence le perturbe d’autant plus qu’il trouve l’homme, un certain Kieft, devant sa porte le soir en rentrant.
Vampire and pleasant companions: Depuis que Maruyama a quitté l’Old memorial center, Albert Irving, sous le nom de Kain Bartz, se retrouve à y faire plus souvent le ménage. Mais un soir, Tono lui demande de poser comme mannequin pour sa sœur qui cherche un modèle étranger. Toutefois, quand il demande l’autorisation à Akira, l’embaumeur refuse catégoriquement et les deux hommes finissent par se disputer. Après s’être enfui en pestant, Al commence à regretter son geste, se rappelant de la gentillesse de son hôte. Il croise alors Nukariya qui venait remettre une invitation pour une rencontre d’anciens élèves à son ami. Le vampire confie donc sa peine au policier. Akira, venu le chercher peu après, refuse d’aller à la fête en découvrant qu’elle est organisée par Sakairi, devenu producteur.

En conclusion

Une grande surprise sur la sexualité d’Akira qui se dit « apathique » mais dont les explications se rapprochent de l’asexualité. D’ailleurs, l’auteure confronte deux approches différentes de l’amour entre Muroi, qui pense qu’il faut essayer de changer, et Al qui préfère accepter l’embaumeur comme il est, partant sur le principe que l’amour est une question de cœur et non de rapports physiques. Quel bonheur de suivre les facéties du vampire qui devient de plus en plus câlin avec son hôte!

Vampire and pleasant companions 2 – Konohara Narise et Ragawa Marimo

vampire and pleasant companions 2 konohara narise ragawa marimo
KONOHARA Narise 木原音瀬
RAGAWA Marimo 羅川真里茂
ISBN: 9784592218623 (JP)
Hakusensha, 2017 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

« Le sang d’Akira est particulièrement délicieux. »

Ragawa Marimo sensei révèle par brides le passé d’Albert. Elle détaille donc ses différentes émotions, expliquant au passage ses difficultés actuelles. En effet, l’américain, issu d’une famille aimante, originaire du Nebraska, a subi des traumatismes, lui faisant perdre son côté optimiste. Pourtant, il continue à exprimer facilement ses sentiments. Il incite même Akira à s’ouvrir un peu plus. Ainsi, le vampire retrouve petit à petit un peu d’humanité au contact de l’embaumeur. Nukariya montre son vrai visage, se révèlant être un véritable tortionnaire sous son air angélique. L’auteure présente un peu plus l’environnement de travail d’Akira, avec ses collègues, mettant en avant le stagiaire Tsuno. En parallèle, elle développe également l’enquête de Nukariya. D’ailleurs, elle pointe indirectement quelques failles du système policier japonais. L’humour vient détendre les passages tendus. La nouvelle présente la suite de l’histoire du tome précédent, du point de vue d’Akira.

La mangaka dessine des corps finement musclés. Elle exagère les expressions dans les passages humoristiques. En plus, son trait épuré légèrement anguleux se simplifie un peu dans les dessins de la chauve-souris. Les trames d’ambiance renforcent les émotions. Par contre, les autres trames, variées, chargent pourtant peu les pages. La mise en page est dynamique. Ragawa sensei masque légèrement les scènes très violentes par des trames sombres ou en resserrant le cadrage sur les détails. Par ailleurs, elle préfère suggérer les actions les plus dures. Toutefois, elle rend avec finesse la souffrance. Il y a encore toutes les bouilles mignonnes d’Al en chauve-souris au dos du manga sous la jaquette.

En résumé

Takatsuka Akira (30 ans) trouve Albert Irving gravement blessé à l’arme blanche, réfugié sous un banc dans un parc. Même si ses blessures se referment vite, le vampire, très affaibli à cause d’une grave hémorragie, reste alité durant plusieurs jours. L’embaumeur décide donc de lui faire boire son sang, mais Al n’arrive pas à s’arrêter, entrainant l’évanouissement de son sauveur. Paniqué, l’américain fonce nu demander de l’aide au voisin. A l’hôpital, le médecin se méprend en entendant ses explications confuses et pense alors avoir affaire à un couple gay sado-masochiste. Il entame donc divers examens. Nukariya Seiji, en visite, prend en charge le vampire. Mais en découvrant l’agression d’Al, il pense alors que l’américain a croisé le tueur en série qui sévit actuellement dans le parc et lui demande donc son aide.

En conclusion

Les histoires bonus apportent une véritable respiration après un tome assez tendu. Certaines scènes peuvent choquer la sensibilité de certains lecteurs, malgré les précautions prises par la mangaka. Heureusement, Al en chauve-souris offre une bonne dose de « mignonitude ». D’ailleurs, Ragawa sensei le déguise dans la postface. La nouvelle de Konohara Narise sensei donne envie de découvrir les romans. Je trouve son écriture agréable.

Vampire and pleasant companions 1 – Konohara Narise et Ragawa Marimo

vampire and pleasant companions 1 konohara narise ragawa marimo
KONOHARA Narise 木原音瀬
RAGAWA Marimo 羅川真理茂
ISBN: 9784592218616 (JP)
Hakusensha, 2016 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

« Même affamé, je ne meurs pas. Je le sais bien mais c’est tellement insupportable. »

Ragawa Marimo sensei adapte la série de romans BL de Konohara Narise sensei tout en conservant son style narratif. Pour l’instant, elle installe le contexte, un mélange entre policier et fantastique. L’humour joue d’abord sur la mésentente entre Akira et Albert qui, malgré des caractères très opposés, vont devoir cohabiter. Le taciturne embaumeur oblige le dolent vampire à se prendre en main. En effet, l’américain qui a tendance à se laisser porter par son malheur, ne se sent plus vraiment humain. Nukariya vient temporiser les conflits entre les deux têtes de mule. Par ailleurs, l’auteure permet de découvrir le métier d’embaumeur. Elle dévoile le passé de ses héros par brides. Elle offre une petite anecdote amusante en fin de tome. En plus, une nouvelle de la romancière, en fin de volume, développe la vie d’Al avant sa transformation.

La mangaka a un trait épuré et léché, légèrement anguleux. Elle varie les morphologies, permettant d’identifier immédiatement les personnages. De même, elle simplifie son trait dans les passages humoristiques. Ainsi, Akira transpire la sobriété à travers son style, tandis qu’Albert possède un petit air polisson qui lui va à ravir. De même, la chauve-souris possède un visage très expressif. Les décors alternent avec les trames d’ambiance. La mise en page est dynamique. Ragawa sensei évite de détailler les scènes violentes. Elle cache les parties génitales par un cache en forme de chauve-souris. Elle reprend même les bouilles mignonnes de l’animal au dos du manga sous la jaquette.

En résumé

Dans une usine de transformation de viande de bœuf importé des États-Unis, Kitahara Shikayo trouve une chauve-souris qu’elle jette à la poubelle. Albert Irving (21 ans) se réveille nu et affamé, dans les toilettes des femmes de cette usine mais est surpris par un vigile. L’américain termine donc en cellule au poste de police. Toutefois, le lendemain, les policiers ne trouvent qu’une chauve-souris à sa place dans la geôle. L’inspecteur Nukariya Seiji emmène alors l’animal chez son ami, Takatsuki Akira, un embaumeur fan de ces bestioles. En réalité, Al est un vampire imparfait qui n’a pas de crocs et qui ne contrôle pas sa transformation. Il vit donc en humain la nuit et en chauve-souris le jour. Donc quand Akira rentre du travail le soir, il surprend l’homme nu dans son appartement…

En conclusion

Le roman se compose de 5 tomes, publiés entre 2006 et 2011. Il y a même une adaptation en deux drama CD. Konohara sensei a été publiée en France, avec le manga Castel mango (Taifu comics) dont elle s’occupe du scénario. Mais elle a également publié un roman. Par ailleurs, elle a obtenu la quatrième place de la meilleure romancière au Chill chill BL award 2011, pour d’autres titres. En effet, elle est surtout connue pour sa série Cold. J’adore la dynamique entre les trois personnages. Akira cache sa gentillesse derrière sa maladresse dans les contacts humains. Par ailleurs, les bouilles d’Al en chauve-souris donnent envie d’en découvrir plus sur cet animal. Ce tome se termine sur une scène en plein suspense! Quelle souffrance pour patienter!

Copyright © 2024