Rock your world 2 encore – Miyoshi Ayato

rock your world 2 miyoshi ayato

MIYOSHI Ayato みよしあやと
ISBN: 9782382762202
Hana, 2023
ISBN: 9784861239106 (JP)
Brite, 2021 (JP)
Titre original: 捕食対象ひなどりくん アンコール
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: beaucoup

« Les gens vont découvrir ton côté mignon. »

Miyoshi Ayato sensei révèle le passé de Takaomi et l’évolution de ses sentiments envers Hinata. Elle aborde la question de la première fois, les doutes qui naissent à cause d’un manque de communication, la difficulté à concilier travail et vie privée. Elle développe également un peu plus les personnages secondaires. Ainsi, le pétillant Wasio Yûma (22 ans) apporte une touche d’humour tandis qu’Aki Tsukasa (24 ans) et Hanojima Hiromu (24 ans) veillent à l’harmonie du groupe. L’amour de Hina pour Takaomi continue de grandir et le chanteur prend quelques initiatives. Toutefois, son investissement dans le groupe entraîne des malentendus. Par ailleurs, l’auteure continue de développer la question du coming out au travail. Elle s’intéresse surtout aux différentes techniques pour maintenir le succès d’un groupe et l’intérêt des spectateurs. Dans l’histoire bonus, elle offre une mignonne anecdote sur le couple.

La mangaka a un trait épuré jouant sur les pleins et déliés. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Elle soigne particulièrement les décors et les costumes. Les trames sont équilibrées tandis que les trames d’ambiance appuient les émotions. La mise en page est par ailleurs très dynamique. Comparé au tome précédent, Miyoshi sensei censure les scènes érotiques en recouvrant les parties intimes avec un cache blanc. En fin de chapitre, elle offre des anecdotes via des réseaux sociaux fictifs. Sous la jaquette, elle présente Redust Rev et donne sa postface.

En résumé

Cela fait un mois que Nakatsuka Takaomi (26 ans) et Narukawa Hinata (20 ans) sortent ensemble mais ils n’ont pourtant pas encore couché ensemble. En effet, suite au succès de leur dernière chanson, le groupe Redust Rev est très occupé. Il a même un manager attitré, Takase. Toutefois, les membres du groupe qui jouent sur une image de bad boys, participent à des tournages bien différents de leur rival Star knight, mené par Hakuba Izumi et Aoki Bishin. Lors de l’émission Sarutobi, Hina réalise soudain qu’il ne connaît pas grand chose de son petit ami comparé à ses collègues, ce qui le motive encore plus pour conclure. Lors de leur premier concert sur une scène à ciel ouvert, une fine pluie vient perturber le spectacle. Et en rattrapant un caméraman qui glissait, Takaomi tombe de scène…

En conclusion

Miyoshi Ayato sensei approfondit certains sujets pour notre plus grand plaisir. Elle fait évoluer ses personnages avec naturel. La dynamique entre les protagonistes est ainsi toujours aussi efficace. Coup de cœur confirmé!

Rock your world 1 – Miyoshi Ayato

rock your world 1 miyoshi ayato

MIYOSHI Ayato みよしあやと
ISBN: 9782382762196
Hana, 2023
ISBN: 9784861238475 (JP)
Brite, 2020 (JP)
Titre original: 捕食対象ひなどりくん
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: un peu

« Tu sais que tu es vraiment sans défense? »

Miyoshi Ayato sensei narre un triangle amoureux avec des amours à sens uniques. Elle s’intéresse au premier amour, à la difficulté à se déclarer, la souffrance de la peine amoureuse mais également le coming out. Malgré une stature imposante, Hinata a un petit côté ingénu. Conscient que son physique ne correspond pas aux attentes de l’homme qu’il aime, il renonce facilement et souffre de son indécision. Takaomi s’amuse de ses réactions et cherche à le secouer un peu en le provoquant. Toutefois, il transmet trop indirectement ses sentiments. Ainsi, un jeu de séduction s’installe entre les deux chanteurs, oscillant entre confidence et initiation. L’auteure apporte une touche d’humour avec les autres membres de Redust Rev, en particulier Washio qui a tendance à mettre les pieds dans le plat. Elle joue également sur les contrastes, avec par exemple, Bishin, le partenaire de Hakuba, qui se montre possessif sous ses airs mignons.

La mangaka a un trait légèrement épuré, jouant beaucoup sur les pleins et déliés. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Par contre, elle soigne particulièrement les costumes et les décors. D’ailleurs, les décors apparaissent sur les plans larges. Les trames d’ambiance accompagnent les émotions tandis que les autres trames sont équilibrées. Toutefois, des hachures marquent les ombres fortes. La mise en page très dynamique reprend les structures habituelles du style shôjo avec des ellipses, des sorties de cadre, des superpositions et la forme des vignettes selon leur contenu. Miyoshi Ayato sensei varie également souvent les angles de vue. Dans les scènes érotiques, elle détaille à peine les parties intimes mais ne les censure pas pour autant. Sous la jaquette, elle donne sa postface.

En résumé

Narukawa Hinata (19 ans), alias Tôya, fait partie du groupe d’idols Redust Rev, jouant les bad boys. Il est toutefois secrètement amoureux de Hakuba, du groupe rival Star Knight, à la voix angélique et aux allures de prince. D’ailleurs, enfant, il adorait chanter avec lui jusqu’à ce que sa voix mue. Malheureusement, ses sentiments transparaissent sur son visage et il prend alors un air béat dès qu’il le voit. Comme les deux groupes font actuellement un concert les opposant, le leader de Redust Rev, Nakatsuka Takaomi, le recadre et le remotive. Et il n’hésite pas à l’embrasser sur scène pour le fan service

En conclusion

Miyoshi Ayato sensei maîtrise le développement de son récit, plongeant rapidement les lecteurs dans les intrigues de ce triangle amoureux tout en maintenant la surprise. En plus, son graphisme plutôt mignon colle parfaitement à l’univers musical, proposant des physionomies variées avec des charmes et des caractères bien différents. Je craque complètement pour la dynamique entre les personnages. Un coup de cœur!

Goodbye irony dress – Miyoshi Ayato

goodbye irony dress miyoshi ayato
MIYOSHI Ayato みよしあやと
ISBN: 9782375062357
Taifu comics, 2020
ISBN: 9784758073585 (JP)
Ichijinsha, 2014 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: un peu

Le combat d’un lycéen pour faire accepter son orientation sexuelle à sa mère.

Miyoshi Ayato sensei s’intéresse aux dégâts que peut engendrer une vision tronquée de l’homosexualité sur un adolescent en pleine période charnière de construction de l’identité. Avec la mère de Keiichi, elle dénonce les clichés que certaines personnes portent sur la communauté LGBTQ. Le lycéen, complètement déboussolé, trouve en Meguru un soutien avec qui partager ses angoisses. Il s’interroge sur sa situation et son avenir. De même, Asaoka ayant clairement conscience de sa différence d’âge avec Amano, tente de retenir ses sentiments naissants. L’auteure alterne la narration entre les deux héros, présentant les réflexions de chacun. Elle met en avant les réactions différentes face au coming out: Keiichi, qui a osé le faire, affronte courageusement les problèmes. Au contraire, Meguru regrette de s’être tu en réalisant que sa mère aurait pu l’accepter. Ainsi, la relation qui se crée entre eux leur permet d’évoluer.

La mangaka a un trait épuré légèrement anguleux rappelant beaucoup le style shôjo. Les décors alternent avec les trames d’ambiance. Par ailleurs, la mise en page est très dynamique et aérée, jouant sur les vides et les blancs. De même, comme Miyoshi sensei utilise peu de trames, les pages paraissent d’autant plus claires. D’ailleurs, elle ne montre aucun détail dans les scènes érotiques. Sous la jaquette, elle dessine une postface et présente ses personnages en de mignons SD.

En résumé

Suite au décès de sa mère, l’écrivain Asaoka Meguru (29 ans) revient s’installer dans l’appartement familial. Il croise alors Amano Keiichi (17 ans), habillé d’un uniforme de fille, qui souhaite brûler de l’encens pour la défunte. Le lycéen s’entendait bien avec cette dernière qui l’avait surnommé Megumi. Un peu plus tard, en rendant visite aux voisins pour les remercier de l’aide apportée pour les funérailles, il rencontre la mère de Keiichi et comprend alors que son travestissement lui a été imposé suite à son coming out. Face à la situation familiale complexe de l’adolescent, Meguru révèle alors à ce dernier qu’il est également gay.

En conclusion

Malgré le format court, l’auteure arrive à intégrer divers sujets tout en évitant de s’éparpiller. Elle tient compte de l’évolution des mentalités en jouant sur la différence d’âge de ses personnages. La romance peut sembler un peu rapide. J’ai adoré cette histoire qui aborde un sujet souvent survolé. J’espère donc que vous l’apprécierez autant que moi!

Copyright © 2024