Le loup déguisé en agneau – Kyugo

le loup deguise en agneau kyugo
Kyugo 九號
ISBN: 9782382761465
Hana, 2022
ISBN: 9784199608667 (JP)
Tokuma shoten, 2021 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

« Je veux savoir ce qui se cache derrière ce masque de mensonges. »

Kyugo sensei propose une romance sur fond de drame avec une arnaque sentimentale, montrant les différentes techniques de pièges. Elle maintient un certain suspense en révélant au fur et à mesure le passé des personnages. Par contre, elle oppose la naïveté et gentillesse de Daichi à l’esprit vengeur et désillusionné de Jun. En effet, malgré leur grande différence de caractère, les deux hommes ont quelques points communs qui influencent leur attirance. Nagai, l’amie de Daichi, apporte une touche humoristique avec son franc parler. La narration alterne entre les deux protagonistes permettant de comprendre rapidement leur état d’esprit. Ainsi, l’auteure aborde la manipulation, le sentiment amoureux incontrôlable, la difficulté à faire confiance, à changer. Elle permet au lecteur d’anticiper les découvertes de Daichi en semant des indices.

La mangaka a un trait légèrement épuré. Elle exagère les expressions dans les passages humoristiques. Elle varie les morphologies, permettant ainsi de reconnaître rapidement les personnages. Les trames sont également variées. D’ailleurs, les trames d’ambiance jouent beaucoup sur des effets graphiques ou des tons sombres pour suggérer les moments de danger, les doutes et les émotions diverses. Les décors apparaissent sur les plans larges. Par ailleurs, les flash-back se repèrent à leur fond noir. La mise en page est dynamique, Kyugo sensei s’attardant sur les réactions et les détails. Dans les scènes érotiques, elle censure légèrement les parties intimes en ne dessinant pas les contours. Elle joue également sur les flous et les angles de vue. Les illustrations en début de chapitre s’intègrent au récit ou montrent les personnages qui posent.

En résumé

Kusakabe Daichi (21 ans) a rendez-vous avec sa soeur, Mana, dans un grand restaurant. Elle lui présente alors son petit ami, Igawa Jun, qui l’a déjà demandée en mariage alors qu’ils se connaissent depuis seulement trois mois. L’étudiant est d’abord surpris qu’un homme aussi parfait, beau et riche, avec une excellente situation, puisse s’intéresser à sa capricieuse et désinvolte aînée. Pourtant, ses soupçons s’évanouissent peu à peu à force de le fréquenter, Jun étant devenu par la suite son ami de beuverie. L’étudiant finit donc par lui confier ses soucis, appréciant de plus en plus la présence de cet homme charismatique.

En conclusion

Ce one-shot obtient la treizième place du meilleur manga profond au Chill chill BL award 2022. Kyugo sensei frôle à chaque fois le mélodrame sans pour autant tomber dedans. Même si les grosses révélations apparaissent au tiers du tome, très épais, elle transforme son récit en enquête, relançant ainsi l’intérêt. Je trouve cependant dommage que le passé difficile des deux héros soit juste survolé. De même, l’extrême naïveté de Daichi me gêne un peu. Mais le récit n’aurait pas eu une si belle conclusion dans le cas contraire. Une lecture intéressante qui nous retient en haleine jusqu’à la fin. Et un petit coup de cœur pour moi!

Le libertin et le piège de l’amour – Kyugo

le libertin et le piege de l amour kyugo
Kyugo 九號
ISBN:9782368777220
Boy’s love IDP, 2020
ISBN: 9784199608124 (JP)
Tokuma shoten, 2019 (JP)
Titre original: 放蕩息子と恋の穴
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: un peu

Un dragueur invétéré qui retrouve son premier amour.

Kyugo sensei narre les aventures d’un dragueur invétéré citadin qui accepte de vivre à la campagne pour y retrouver son premier amour. Contrairement au titre sulfureux, elle offre en réalité une comédie romantique plutôt réaliste pleine de tendresse. Elle s’intéresse aux difficultés d’être gay à la campagne, avec la solitude, les rumeurs, les railleries et la peur du rejet. Traumatisé suite à un incident à l’université, Minori cache constamment sa souffrance derrière son sourire et préfère fuir. Sôsuke, plutôt immature au début va analyser ses sentiments, s’interroger et montrer en fin de compte de la patience. En introduisant Makoto, le petit frère Kamise, l’auteure va permettre à ses personnages d’évoluer. Elle diffuse la tension entre le couple au fil des chapitres pour terminer sur un final intense.

La mangaka utilise des traits fins et n’hésite pas à les déformer et les simplifier pour renforcer les expressions. Les corps musclés dégagent beaucoup de virilité. On peut justement les admirer dans les illustrations de début de chapitre. Quelques trames d’ambiance renforcent les émotions, mais Kyugo sensei préfère soigner ses décors très présents et réalistes. De même, elle fluidifie la lecture grâce à une mise en page très dynamique et maîtrisée. Par ailleurs, elle intègre directement au récit les fantasmes de ses protagonistes, offrant ainsi quelques scènes érotiques supplémentaires. Ces dernières sont censurées par des formes blanches sur les parties intimes. La postface, toute en images, donne des précisions sur personnages secondaires.

En résumé

A force de draguer à tout va depuis leur installation à Tokyo, Takamiya Sôsuke s’est attiré les foudres de sa mère. Comme elle doit à nouveau travailler à l’étranger, elle lui propose de l’envoyer chez sa tante, Kamise Taeko, à la campagne dans le département de Hiroshima. Elle espère surtout qu’il réfléchira un peu à son comportement. A sa surprise, il accepte volontiers, pressé en réalité de retrouver Minori, son premier amour. A la gare, son cousin vient le chercher. Alors qu’il fantasme déjà sur sa cousine devenue professeure, il s’étonne de ne pas la trouver à la maison. Mais Minori s’avère être le jeune homme venu le chercher!

En conclusion

Même si l’histoire aurait pu être plus approfondie malgré le nombre de pages supplémentaires et les sujets abordés, l’auteure pense tout de même à mettre l’essentiel, donnant de la consistance à son récit. Et puis le graphisme est tellement agréable. J’adore la réaction de Sôsuke face à la babouk! J’aime également beaucoup l’oncle et la tante qui ont l’air très ouvert. Une lecture simplement agréable et amusante.