Restart 2 L’appétit vient en aimant – Cocomi

restart 2 cocomi
Cocomi ココミ
ISBN: 9782382760253
Hana, 2021
ISBN: 9784829686393 (JP)
Printemps shuppan, 2020 (JP)
Titre original: リスタートはおなかをすかせて
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: un peu

Amants? Amis? Ou autre chose?

Cocomi sensei continue à développer la romance entre Yamato et Mitsuomi, par petites tranches de vie. Elle s’intéresse aux difficultés que rencontre un couple homosexuel à la campagne, en particulier les rumeurs. Elle s’attarde aussi sur les questionnements de ses héros, hétérosexuels à la base, qui analysent leur attirance. L’entourage bienveillant du couple apporte un soutien discret. Grâce à son ancien collègue, Higuchi Manabu, Kozuka réalise enfin son épanouissement professionnel. A cause de son passé, Kumai a encore du mal à exprimer clairement son amour et ses inquiétudes. Il s’interroge particulièrement sur la notion de famille. D’ailleurs, l’auteure aborde les différents modèles familiaux, brisant d’abord le modèle traditionnel avec le couple Harada. Elle met en avant la désertification des campagnes avec la fermeture des commerces, mais également la modernisation avec l’exemple de la vente en ligne des produits fermiers. Dans la postface, elle présente l’adaptation en film de Restart 1.

La mangaka affine son trait épuré, donnant un peu plus de douceur. Elle porte une attention aux regards et aux petits gestes. Elle varie les trames qui sont équilibrées. De même, les décors s’estompent souvent autour des personnages pour ne pas surcharger les cases. D’ailleurs, les paysages de campagne utilisent pleinement les grandes vignettes pour exprimer les grands espaces de nature. La mise en page est donc très dynamique. Cocomi sensei reste pudique dans le traitement des scènes érotiques, préférant s’arrêter aux préliminaires. Toutefois, elle arrive à suggérer parfaitement le développement sans donner de détails.

En résumé

Quatre ans après avoir déclaré ses sentiments, Kozuka Mitsuomi fréquente Kumai Yamato. Même si leur relation n’est pas vraiment officielle, ils partagent souvent des moments tendres, comblés de bonheur. Au courant de leur relation, l’ami de Yamato, Harada Hiromu, les a invités tous les deux à son mariage. Comme promis, il n’hésite pas à intervenir pour détourner les conversations quand certains invités abordent les rumeurs qui courent sur les deux hommes. Le couple arrive ainsi à passer un agréable moment. Émoustillés par l’ambiance festive, les amoureux font alors un crochet par l’hôtel avant de rentrer. Inquiet sur les rumeurs qui circulent, Mitsuomi questionne sa mère qui le rassure et l’encourage. Sur ses conseils, il s’informe alors sur le PACS, réalisant que Yamato est vraiment la personne avec qui il veut vivre…

En conclusion

On sent que l’auteure a acquis un peu plus d’expérience. Son récit paraît moins fade, même si elle reste très précise dans la description des réflexions de ses personnages. Je pense qu’elle arrive un peu mieux à insuffler des émotions. Pour moi, c’est un petit coup de cœur!

Restart 1 Reprendre ma vie à tes côtés – Cocomi

restart 1 cocomi
Cocomi ココミ
ISBN:9782382760246
Hana, 2021
ISBN: 9784829686164 (JP)
Printemps shuppan, 2019 (JP)
Titre original: リスタートはただいまのあとで
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: un peu

Une forte amitié et de nouveaux sentiments naissants.

Cocomi sensei narre une relation saine entre deux jeunes hommes qui se découvrent et s’ouvrent peu à peu l’un à l’autre, malgré leurs caractères opposés. Elle présente leurs aventures par tranches de vie, se focalisant sur certains évènements. Elle alterne la narration entre Yamato et Mitsuomi, intégrant leurs monologues intérieurs. D’ailleurs, Kozuka comprend très vite la nature de ses sentiments envers son nouvel ami. A cause de sa franchise, il préfère les taire et attendre un signe de Kumai. Ce dernier, au contraire, n’arrive pas à comprendre le sentiment amoureux, de par son passé. En plus, il n’aime pas susciter la pitié. Par ailleurs, l’auteure aborde la vie à la campagne avec l’entraide mais aussi les médisances. Elle ajoute une quête d’identité, permettant à Yamato d’avancer. Toutefois, bien qu’elle reste dans un ton réaliste, elle dépeint des héros un peu trop purs.

La mangaka a un trait épuré simple, presque dépouillé, qui rappelle un peu le style shôjo. Elle le simplifie encore plus dans les passages humoristiques. Les trames d’ambiance alternent avec les décors. Ces derniers sont d’ailleurs assez succincts. Les autres trames donnent un peu de volume. La mise en page est dynamique. Cocomi sensei exprime le passage du temps grâce aux saisons ou tout simplement dans les dialogues. Elle intègre les illustrations en début de chapitre au récit. Sous la jaquette, elle offre deux illustrations monochromes. Il n’y a pour l’instant pas de scènes érotiques.

En résumé

Après dix ans d’absence, Kozuka Mitsuomi (25 ans) retourne dans sa campagne natale, s’étant fait virer de son travail. Pour l’instant, il a du mal à trouver autre chose. En effet, colérique et franc, il a tendance à perdre son sang froid. Il a vite sympathisé avec Kumai Yamato (25 ans), un orphelin qui a été adopté par leur voisin. Malgré des caractères complètement opposés, les deux jeunes hommes s’entendent bien. D’ailleurs, de temps en temps, Mitsuomi va aider Yamato à la récolte et la vente des légumes. Mais un jour, le vieux Kumai se tord la cheville, rappelant à son fils adoptif son âge avancé. Devant l’inquiétude de son ami, Kozuka décide de le rassurer, s’énervant même contre les médisances à sa place…

En conclusion

L’auteure offre une romance réaliste, tendre, imprégnée de l’ambiance de la campagne. Toutefois, elle détaille tellement les caractères et les sentiments de ses personnages qu’il m’est difficile d’entrer complètement dans le récit. En effet, je trouve qu’elle ne laisse pas la place à l’imagination et l’interprétation du lecteur, lui imposant ainsi de rester en retrait comme un simple spectateur. Je pense donc que cette histoire touchera les personnes selon leur sensibilité. Pour moi, j’attends la suite pour voir…