Entre tes griffes 2 – Kureno Mataaki

entre tes griffes 2 kureno mataaki
KURENO Mataaki くれの又秋
ISBN: 9782382760062
Hana, 2021
ISBN: 9784865545401 (JP)
Overlap, 2019 (JP)
Titre original: 手中に落していいですか2
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: beaucoup

« Alors qu’il lui suffirait de me mentir en me disant qu’il me déteste… »

Kureno Mataaki sensei continue de développer la romance compliquée entre Nitta et Mikajima. Elle développe un peu plus leur background en présentant leur famille et leur passé. De même, elle montre les difficultés de l’industrie pornographique. Ainsi, à travers Arima (21 ans), Nitta découvre la réputation et l’influence du « recruteur magicien qui fait tomber même les hétéros ». Il s’interroge de plus en plus sur le sentiment amoureux. L’introduction de Mikajima Megumi (34 ans), cousin du rabatteur, apporte une touche humoristique et rafraichissante avec sa spontanéité. L’auteure étoffe son histoire en présentant la vision de l’amour à travers différentes orientations sexuelles, en particulier avec Mikajima qui est bisexuel, Megumi hétérosexuel et Arima homosexuel. Elle décrypte comment les liens se tissent autour du partage des passions et révèle de nouvelles facettes des personnages. Elle offre également deux bandes-dessinées amusantes résumant ses impressions sur l’enregistrement du drama CD.

Comparé au tome précédent, la mangaka a un trait épuré qui s’affirme, avec maintenant des pleins et des déliés. Elle le simplifie dans les passages humoristiques, avec parfois des têtes au format SD aux traits presque dépouillés mais avec un côté mignon. Les décors apparaissent dans les plans larges. Les trames d’ambiance appuient les émotions. La mise en page dynamique utilise parfois un découpage filmique décomposant certains passages importants. Kureno sensei n’intègre pas de scènes érotiques dans l’histoire principale. Elle se rattrape en offrant deux histoires bonus en fin de tome dans la continuité d’un chapitre chacun, montrant en détail et sans censure la masturbation de Nitta puis Mikajima. Elle change alors son découpage habituel alternant les images d’action et imaginaires avec un bel effet. En début de chapitre, une illustration présente un personnage qui pose.

En résumé

Nitta Suguru ne veut plus voir Mikajima mais il a du mal à oublier les sensations qu’il a ressenties quand ils ont couché ensemble. Néanmoins, sa réaction le dégoûte. Suite à l’appel de sa sœur aînée Akane, qui lui a envoyé un colis, il essaie de se renseigner sur le sentiment amoureux, désirant mieux le comprendre. Mais leur conversation est interrompue par leur petite sœur Mio qui leur fait remarquer l’heure tardive. A la librairie pour acheter un livre de Mikoshiba qu’il a abîmé, il rencontre un jeune homme, Arima, qui souhaitait le même roman et lui cède le dernier exemplaire. Il surprend alors des voleurs à la tir et les arrête. Impressionné par son courage, Arima l’invite alors à discuter à la terrasse d’un café. Mais ils sont interrompus par Mikajima…

En conclusion

Mikajima se classe à la treizième place du meilleur seme au Chill chill BL award 2020. Par contre, Nitta Suguru est cité parmi les autres uke qui n’ont pu se classer. De même, les lecteurs citent ce tome hors classement, parmi les meilleures séries au scénario captivant appréciant la jalousie générée par cet amour naissant qui ne décolle pas. En effet, l’histoire prend son temps et maintient la question du consentement. D’ailleurs, Kureno sensei rappelle le malaise ressenti lorsque quelqu’un impose ses idées à travers le comportement de Megumi. J’adhère complètement à l’histoire qui devient par contre plus bavarde. Un style qui ne plaira pas à tout le monde mais qui me charme totalement.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez