L’hôtel de tous les plaisirs – Yan

l hotel de tous les plaisirs yan

Yan やん
ISBN: 9782382764206
Hana, 2023
ISBN: 9784801976320 (JP)
Takeshobo, 2022 (JP)
Titre original: ベッドの中では世界一愛して
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: un peu

« L’hôtel est ma maison, le personnel est ma famille. »

Yan sensei narre une tranche de vie de l’hôtel Whittaker, mettant en avant le couple du propriétaire et celui de son fils adoptif devenu concierge. Bien que l’érotisme prime clairement, elle étoffe son scénario par une petite enquête, même si elle s’arrête à l’essentiel sur les révélations et le développement du contexte. Les clients sont de riches capricieux qui découvrent que l’argent ne leur permet pas forcément d’obtenir tout ce qu’ils veulent. Ainsi, malgré une attirance mutuelle entre Kashiro et Ryûsen, leur amour rencontre plusieurs obstacles les obligeant à trouver des compromis. De même le prince Rana utilise ses privilèges pour se rapprocher de Ron. Entre manipulation, espionnage, intérêt professionnel, l’amour a du mal à trouver sa place. Ainsi, l’auteure installe un jeu de séduction entre ses personnages, jouant sur les apparences. Elle aborde un peu la prostitution de luxe.

La mangaka a un trait plutôt réaliste. Elle dessine des hommes plutôt musclés. Les décors situent principalement l’action. Les trames sont équilibrées tandis que les trames d’ambiance appuient discrètement les émotions. La mise en page est dynamique. Yan sensei ne censure pas les scènes érotiques. Il y en a une par chapitre, ce titre étant clairement très érotique.

En résumé

A Londres, l’hôtel 7 étoiles Whittaker offre un service particulier aux clients occupant la suite Whittaker. Ces derniers peuvent demander ce qu’ils désirent aux employés portant une étoile à 7 branches sur leur veston. Whittaker Ron, propriétaire de l’hôtel mais également acteur, envoie le concierge de l’hôtel, Kashiro, s’occuper de Ryûsen Haruki. Cet homme d’affaires de Singapour se retrouve en effet seul pour passer des entretiens d’embauche, son équipe n’ayant pu le rejoindre à cause d’un typhon. Doutant d’abord des compétences de l’employé d’hôtel, il est vite rassuré par la démonstration de ce dernier qui a retenu toutes les spécificités des candidats grâce à sa mémoire photographique. A la fin des entretiens, Ryûsen cherche alors à débaucher Kashiro…

En conclusion

Yan sensei offre deux romances légères et sexy, dans l’univers d’un hôtel de luxe un peu particulier. Elle arrive à enrichir son récit avec une petite enquête. Son graphisme presque réaliste est un bonheur pour les yeux. Malgré un contexte se déroulant dans la prostitution, les relations sont plutôt consenties, sauf une mais qui n’est pas pour autant romantisée. Une lecture sans prise de tête, divertissante et simplement jouissive.

L’écrivain au cœur flétri – Yan

l ecrivain au coeur fletri yan
Yan やん
ISBN: 9782382760734
Hana, 2021
ISBN: 9784815501488 (JP)
Sankosha, 2020 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: un peu

La question de l’homosexualité dans des relations adultes.

Yan sensei propose un recueil de romances adultes et mignonnes. Elle développe toujours des relations consensuelles. De même, elle aborde divers sujets d’actualités. La première histoire développée sur trois chapitres et un chapitre bonus donne son titre au manga. Bien que Kiriya soit un écrivain reconnu, il est peu sûr de lui et éprouve des difficultés à s’exprimer. Ses sentiments naissent peu à peu grâce à la patience de Toraï. Dans « Gateau à la fraise », l’auteure aborde la peur du regard extérieur sur l’homosexualité au bureau. Elle offre un scénario plus léger dans « Les huitièmes noces ». Par contre, dans le dernier chapitre, elle s’intéresse aux difficultés de l’adoption pour un couple gay malgré une législation en leur faveur. Les deux histoires bonus apportent une note très érotique.

La mangaka a un trait légèrement épuré mais très anguleux. Elle le simplifie dans les passages humoristiques, arrondissant les visages dans un style qui lui est propre et efficace. Elle détaille les décors, présents et réalistes. De même, les trames sont équilibrées. Par contre, quelques trames d’ambiance, très graphiques, renforcent les émotions. La mise en page reste assez classique avec tout de même quelques cases dynamiques. D’ailleurs, Yan sensei met en valeur les corps musclés de ses personnages. A noter qu’elle porte attention aux détails comme les taches de rousseur de Kayle ou en exagérant le côté mignon de la chatte, dans le chapitre « Promesse à Brighton ». Dans les scènes érotiques, elle censure les parties intimes par des caches blancs. Toutefois, il y a une scène par chapitre.

En résumé

L’écrivain au cœur flétri / Notre jardin se pare des couleurs de l’hiver: L’écrivain de science-fiction pour enfants Kiriya Kôsuke (46 ans) manque actuellement d’inspiration. Son éditeur Tanaka lui présente un jardinier, Toraï Sotetsu, qui apprécie ses œuvres depuis l’enfance. Mais asocial et gay, Kiriya a du mal à rester naturel avec ce dernier, même s’il est charmé par sa musculature. Pourtant, Toraï ne se vexe jamais quand il se montre brusque et froid. Un soir, alors que le jardinier finissait de travailler sous la pluie, l’écrivain l’invite à se reposer chez lui…
Gâteau à la fraise / Bienvenue, mon chéri!: Ookuni et Masumida sortaient ensemble mais se sont séparés quand Ookuni a intégré la même entreprise que son petit ami. Pourtant, leurs sentiments sont encore bien présents…
Les huitièmes noces: Le milliardaire Kalkadan va bientôt marier la dernière de ses sept filles. Au marché, il vient en aide à un marchand itinérant, Bauma, qui se disputait avec un client persuadé d’être arnaqué. Ce dernier lui recommande de se méfier des voleurs de dot…
Promesse à Brighton: Kayle et Jayden, un couple gay marié depuis quatre ans, souhaitent adopter un enfant mais essuient un refus. Kayle a du mal à digérer cette décision…

En conclusion

Yan sensei possède un style graphique qui change un peu de l’ordinaire, rappelant le mouvement actuel de certaines mangaka dessinant des muscles proéminents. Elle offre des histoires simples et mignonnes, sans prétention au premier abord. Mais hormis « Les huitièmes noces » qui dénotent un peu du ton général, elle aborde des questions d’actualités ancrée dans la réalité. Une lecture idéale pour passer un agréable moment.

Copyright © 2024