Good-bye my princess lolita – Konjiki Runa

good-bye my princess lolita konjiki runa
KONJIKI Runa 紺色ルナ
ISBN: 9782368770450
Boy’s love IDP, 2013
ISBN: 9784796403729 (JP)
Kaiohsha, 2012 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: si on s'ennuie

Rester froid envers celui qu’on aime, tomber de plus en plus amoureux et en souffrir…

Dans ce recueil, Konjiki Runa sensei offre trois romances d’une agréable douceur. A cause du format court, elle applique des sauts scénaristiques mais reste compréhensible. Elle joue sur quelques fantasmes de fujoshi comme le travestissement, un seme habillé en fille, un couple semeseme et un côté bromance. La dernière histoire tranche un peu avec le reste du tome, avec un ton plus nostalgique. Les relations amoureuses sont tendres. Le premier récit interroge sur l’évolution d’une relation entre frères, avec le plus jeune qui se travestit depuis l’enfance. Narrée du point de vue de Haru, cette histoire courte ne permet pas d’approfondir la relation et l’histoire bonus donne juste une situation comique avec des jeux érotiques. « New door » met en scène deux seme qui tombent amoureux, du point de vue de Kanbe. L’auteur joue sur les tensions et les regards. Le dernier récit présente le point de vue d’Aoi qui a du mal à s’ouvrir à un nouvel amour suite à un deuil.

Le graphisme de la mangaka utilise les codes du shôjo, avec des traits très fins, des visages ronds, des touffes de cheveux et des corps sveltes. Ses seme et uke ont tendance à se ressembler et se distingue par leur coupe de cheveux. Elle utilise beaucoup de trames d’ambiance. Cependant, les décors permettent de situer immédiatement les scènes. Les cadrages, bien que simples, restent dynamiques. Les scènes érotiques sont dessinées de loin et évitent les détails.

En résumé

Good-bye my princess lolita / La princesse après ça: Haruki rejette l’idée que son père veuf se remarie et fuit la maison. Mais en rencontrant Yuki au parc, il accepte de protéger cette jolie fille qui entrera dans sa famille. En réalité Yukinari est un garçon qui se travestit pour faire plaisir à sa mère. Devenu mannequin féminin, il s’inquiète du récent rejet de son frère devenu mangaka
New door: Les responsables éditoriaux Kanbe et Kosaka sont gay, dominants et s’entendent bien, ayant les mêmes goûts pour les hommes. Appelés en renfort par une mangaka qui n’a plus d’assistant, ils se rapprochent…
Au creux de tes mains: Mashiro Aoi entretenait une relation fusionnel avec Rei, son frère par alliance, bien que leurs parents se disputaient sans cesse. Suite au décès de son aîné, il reste à l’écart mais sympathise avec Kuroda, un redoublant dans sa classe. La voix de ce dernier l’apaisant, il s’endort chaque midi avec son ami, rêvant de Rei. Mais son nouvel ami lui déclare ses sentiments…

En conclusion

Le graphisme emballe avec douceur ces trois romances qui nous font passer un agréable moment. Mais seule les grands romantiques tomberont complètement sous le charme.